AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La découverte ( mission)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Sebastien Darken
Personnel du village
Personnel du village
avatar

Nombre de messages : 341
Date d'inscription : 24/08/2008

Moi,et rien que moi !
Age du personnage et Profession:
Diamants:
13720/1000000000  (13720/1000000000)
Inventaire Objets:

MessageSujet: La découverte ( mission)   Mar 29 Déc - 1:31

Un homme comblé ! Sébastien Darken n’avait jamais imaginé que le vue des deux petits êtres, fruits de ses amours torrides avec sa chère Miranda, l’aurait ému autant. Son évanouissement premier passé devant le travail de la délivrance de sa femme, il s’était montré aussi vaillant qu’il avait pu, c’est-à-dire qu’il avait tenu la main de la parturiente en lui caressant les cheveux trempés et lui murmurant des paroles de réconfort et d’encouragement. Et les enfants étaient nés. LES ENFANTS ! Le choc de l’émotion avait encore failli lui faire tourner de l’œil. Jamais il n’avait été question de jumeaux ! Pourquoi Owen ne leur avait-il rien dit ? Ils auraient pu se préparer autrement. Là, devant le fait accompli, il bavait d’amour et se rengorgeait mieux qu’un coq.
Des prénoms, Miranda et lui en avaient passés en revue de quoi remplir un dictionnaire. Cette situation simplifiait un peu les choses somme toute. D’un commun accord, le garçon d’appellerait Louis, Achille, Richard et la petiote répondrait au patronyme de Marie-Elisabeth, Hélène, Julie.
Quels bouleversements dans leur paisible existence, hormis l’attaque des sauvages. De ce côté tout allait bien. Ils avaient signé les accords, pris pénates et femmes puis disparu dans la nature.
Néanmoins, si la venue d’un enfant avait déjà chamboulé leur conception de la vie, que dire de la présence de deux marmots ?
Les villageois se montrèrent à la hauteur de la situation, eux. Cadeaux, aides multiples, la solidarité régnait à 100% de quoi réjouir moins perdu que ce quatuor inattendu.
Entre pleurs, biberons et couches, le couple Darken s’organisa. Quotidiennement, Miranda reçut des visites qui la soulagèrent grandement. Les futures marraines( Sissi et Julie) se montrèrent souvent d’une aide précieuse. Jamais Miranda ne put se plaindre d’être délaissée sauf peut-être par son époux. Il avait tant à gérer. Seb aurait volontiers délégué son autorité mayorale afin de se consacrer à sa famille, tous refusèrent de le changer de poste. Epuisé, il rentrait tard et même s’il ne rouspétait pas, les cris des gosses lui tapaient souvent sur le système. Il déplorait surtout du peu d’intimité dont il jouissait à présent avec sa Miranda chérie. Elle aussi encaissait difficilement ce changement brutal de leurs coutumes. Finis les dîners en tête-à-tête suivis de galipettes ; place à une course journalière avant de s’écrouler sur le matelas, incapables de se donner plus de trois bisous avant de sombrer.
Ce jour-là, Darken était encore plus nerveux qu’à l’ordinaire. Il avait quitté le pavillon tôt, avec juste un toast dans l’estomac. Ce n’était pourtant pas la faim qui le tenailla la matinée. Pourtant peu sujet aux prémonitions, le sentiment d’une catastrophe imminente le poussa à rentrer vers dix heures au lieu des douze normales. La maison respirait le calme…


Miranda ? Chérie… Où es-tu ?

Une sourde angoisse lui serrant les entrailles, il commença ses fouilles. La vision qu’il eut l’obligea à ployer les genoux.
Dans leur chambre, sa femme était couchée en travers du lit, serrant contre elle leur fillette. Toutes deux étaient profondément… inertes.


*Pas ça… Pitié…*

Avec d’énormes difficultés, Seb se traîna jusqu’à sa couche. Il poussa un énorme soupir de soulagement en constatant la respiration régulière des occupantes. Mais…
Secouant vivement son épouse, il émit de plus en plus fort :


Réveille-toi ! Miranda… MIRANDA ! Où est Louis ? MIRANDA !

Incertaine, la jeune femme leva une paupière puis l’autre. Elle répondit vaguement quelque chose qui étonna le père anxieux.

Non, Louis n’est pas là. Je viens de regarder partout et viens de te trouver avec Marie-Eli.

D’un bond, sa femme fut sur pied, effarée de l’heure. La gamine réveillée soudainement se mit à brailler ce qui n’arrangea rien.
Grand branle-bas de combat. Chaque pièce fut fouillée. Force fut de constater l’innommable : Louis Darken n’était pas au nid.
Pour ameuter le quartier, le couple s’en donna. L’alerte fut sonnée, tous les villageois passés à la question, ou presque.
Fou d’angoisse devant la nullité des réponses, Sébastien voulut organiser une réunion d’urgence à la mairie. Owen s’interposa…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miranda Fairchild
Modo sympatoche
Modo sympatoche
avatar

Féminin
Nombre de messages : 881
Humeur : Exécrable
Date d'inscription : 23/08/2008

Moi,et rien que moi !
Age du personnage et Profession: 25 ans, richissime héritiére
Diamants:
55880/1000000000  (55880/1000000000)
Inventaire Objets:

MessageSujet: Re: La découverte ( mission)   Mar 29 Déc - 16:10

Bonheurs de la maternité! Au docte avis de Miranda cette idée ne pouvait émaner que de gens n'ayant jamais eu d'enfants!

D'abord il avait fallu se remettre de la surprise de sa future maternité, après assumer son état et pour couronner le tout il avait fallu passer par l'expérience terrible de l'accouchement. Mais enfin, tout cela était fini et au moment de voir pour la première fois ses enfants, elle avait oublié part de ses misères tout en essayant de se remettre du choc d'en avoir deux alors qu'on n'en attendait qu'un...


Bref, la vie surprend parfois!

Vie surprise et chamboulée. Tout avait changé et orbitait autour de ces deux petits êtres merveilleux, braillards démunis face aux rigueurs de l'existence. Avec l'exactitude d'un mécanisme d'horlogerie suisse les deux angelots, en parfait concert, se réveillaient toutes les trois heures, réclamaient leur pitance, leur changement de lange, leur bain, leur lot de cajoleries, son dévouement entier et absolu. Bien entendu, le village entier avait son mot à dire, fasciné, dirait on par ces deux marmots qui marquaient, selon beaucoup, le début d'une nouvelle ère. Pour Miranda ils signifiaient entre autres, la fin d'un temps merveilleux et insouciant...

Son Seb chéri, son milliardaire inutile devenu héros par la force des choses, était à présent aussi occupé qu'un homme d'affaires à Wall Street...sans Wall Street. À croire qu'être le maire de ce bled paumé au bout de Dieu sait quel monde était aussi compliqué qu'administrer New York. Miranda le voyait à peine et quand enfin il rentrait à la maison était si crevé que même pas le temps d'un câlin et il ronflait comme un ours. Fini le temps magique où elle seule comptait pour lui et lui pour elle pour partager cet amour de torride splendeur qui les attachait si bien.

S'en plaindre à ses amies n'arrangeait rien, à part éveiller une certaine compassion et avec ça, Miranda ne faisait rien. Rêver de longues vacances, perdue loin de là en compagnie de son mari chéri, sans gosses, sans village...n'était que ça...un rêve!

Louis Achille Richard et Marie Elizabeth Julie...en voilà des noms pour ces bouts de gens. Miranda soupirait, elle aurait préféré les nommer Jack et Kim, sans plus de chichis ni détours...mais..enfin...sans mais!

Mes trésors...vous êtes plus barbants qu'une plaie de langoustes, mais je vous adore!

Elle caressait d'une main douce les boucles blondes de Louis et celle brunes de Marie Eli en les trouvant merveilleux et parfaits. Si différents. Si elle ne les avait pas mis au monde, Miranda n'aurait jamais cru que ces deux là étaient frère et sœur.

Enfin...on verra bien quand vous grandirez.

Occupée à cajoler ses enfants, Miranda ne vit rien, ne sentit rien...ou presque. Seulement cette étrange sensation de vide et flottement suivie d'une certaine angoisse mitigée en voyant qu'on prenait son petit Louis.

Réveille-toi ! Miranda… MIRANDA ! Où est Louis ? MIRANDA !

Pourquoi Sebastien hurlait il de la sorte en la secouant? Elle fit un effort pour ouvrir les yeux et le fixer d'un regard flou.

L'a t-on ramené? Mon petit trésor...


Tiens...Pourquoi la regardait il ainsi!?

Non, Louis n’est pas là. Je viens de regarder partout et viens de te trouver avec Marie-Eli.

Tout à coup très éveillée, Miranda bondit du lit, où elle ne se souvenait pas de s'être allongée.

QUOI??? Mais que...? Mon Dieu...non, je ne peux pas avoir dormi si longtemps...Chéri...que...

Penchée sur le berceau vide, Miranda laissa échapper un hurlement de détresse qui ne manqua pas d'alerter le voisinage. La petite pleurait à plein poumon. Le désespoir le plus sournois s'abattit sur la demeure Darken, après une fouille en toute règles, il ne resta qu'à admettre le pire: le petit Louis avait bel et bien disparu.

Fouillez le village! Retrouvez le coupable!!!
, beuglait Miranda hors d'elle, mêlant douleur et rage, rendez moi mon bébé!!!

Puis s'en prenant au plus proche, en ce cas son mari aussi désolé et perdu qu'elle.

Mais fais quelque chose!!! Tu dois retrouver mon bébé!!!

Pour faire, il en fit mais tout s'avéra inutile. Personne ne savait rien, n'avait rien vu ni entendu. Au désespoir, Sebastien voulut convoquer une réunion mais voilà que Jess s'interposait. Miranda devenue pour alors une furie échevelée, faillit lui sauter dessus comme une lionne.

Tu sais quelque chose!!! Tu sais où est mon bébé! PARLE!!!

Le cauchemar ne faisait que commencer...


* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis XIV
Historique
Historique
avatar

Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 24/09/2008

Moi,et rien que moi !
Age du personnage et Profession:
Diamants:
1800/1000000000  (1800/1000000000)
Inventaire Objets:

MessageSujet: Re: La découverte ( mission)   Sam 2 Jan - 13:58

Hélène… Sur plus d’un plan, cette adorable créature lui rappelait beaucoup sa douce Françoise. Moins déterminée, plus volontiers passives, la belle de Troie n’en demeurait pas moins une exquise compagne. Certes, son éblouissante beauté avait contribué à rendre Louis fou d’amour. Mais pour retenir ce chaud lapin, il ne suffisait pas d’avoir de charmants attributs. Nombre de maîtresses passées avaient cru qu’il suffisait d’avoir les fesses en feu pour le séduire… Mal leur en prit. Louis avait toujours été un passionné. Que ce soit en amour ou aux affaires d’Etat, quand il s’en donnait la peine, rien ni personne ne pouvait le détourner du but à atteindre pourvu que le jeu en vaille la chandelle. Hélène ne demandait pas grand-chose… Juste de l’attention et ça le 14 ème du nom en possédait à revendre.
Il avait décidé qu’Hélène serait sienne et s’y employait avec toute la grâce requise. Profusions de petits cadeaux, sonnets ou madrigaux bien tournés, ballades ou dîners romantiques ne manquèrent pas. Jamais Louis ne se serait abaissé à juste sauter sur sa proie. Il n’en avait rien à cirer d’une maîtresse d’un soir ou deux. Il voulait qu’Hélène l’aime pour lui-même, point final.
Tout se déroulait au mieux. Lors de l’attaque des sauvages, il avait pu démontrer sa bravoure, ce qui était un sérieux atout. Se voir désigné comme parrain du petit Louis qui porterait son nom l’avait enchanté. Il avait toujours été fou des gosses au point d’en semer à tout vent en en reconnaissant la plupart ou en nantissant ses fruits au mieux de la situation reconnue.
Même s’il avait hâte qu’Hélène porte son enfant, il sut se montrer d’une patience d’ange. La vie du Delta lui avait appris l’abstinence aussi le temps écoulé avait peu d’importance.
Ce qui le scia le plus dans les jours qui suivirent l’attaque fut sans conteste la transformation d’Achille. Au début, il crut simplement à une passade du héros. Celui-ci avait jeté son dévolu sur l’impératrice d’Autriche… soit ! Cependant, son ami ne réagissait pas comme à l’accoutumée. Délicatesse, empressement, souci constant pour sa belle… ce n’était pas du tout l’Achille d’avant. La conclusion le fit se marrer longtemps : Achille était amoureux ! Souvent, avec Hélène, ils parlèrent de cette évolution inattendue. De ses yeux, le roi soleil put constater l’incroyable : le respect. Selon les confidences que Sissi et Hélène échangeaient ( et qu’elle lui rapportait gentiment) le Grec se comportait très galamment, sans précipitation.


On aura tout vu, ici ! en rit-il. Mon ami amoureux… cette terre est bénie des dieux.

Plusieurs fois, avec la complicité de Richard et Marie (encore deux qui tardaient à s’ouvrir l’un à l’autre) ils avaient organisé des… traquenards destinés à rapprocher davantage ce couple. Puis il y eut l’annonce de la grossesse de Julie, l’ancienne « amie » d’Achille.
Le héros ne voulut rien entendre sur cette paternité, expédiant la répudiée aux gémonies.
Le comble tomba quand des rumeurs circulèrent sur l’état « avantageux » de l’impératrice. Hélène en défendit vivement la vertu, prétextant que cet enfant avait été envoyé par les dieux… Louis douta fortement mais…
Le déménagement de Sissi dans l’habitation d’Achille alimenta copieusement les commérages. Loulou s’en moquait, du moment que tous y trouvaient leur compte, il était heureux. D’autant que… Mine de rien, ce changement l’agréait beaucoup. Certes Hélène et d’autres se virent délégués à une surveillance particulière de Sissi. Néanmoins, à présent, deux hommes et deux femmes vivaient dans de pavillons pas si éloignés que ça… N’était-ce pas le moment de changer aussi de statut. Ce soir-là, Louis se montra encore plus agréable que jamais. Dîner aux chandelles, cuisine raffinée, il osa proposer sa requête :


Richard et Marie ont… besoin d’intimité. Verrais-tu un inconvénient à ce que nous déménagions également ? Je ne t’embêterai pas tant que tu ne voudras pas plus de moi, promis, juré. Achille veut que je te surveille également, je ne vois pas de meilleure solution…

Ivre de bonheur, Louis ne se vit pas repoussé. Marie prit son baluchon, lui le sien.
Soirées paisibles, longues discussions, Louis nageait dans le bonheur total. Quelques taches vinrent gâcher ce tableau idyllique. D’abord Julie attenta à ses jours, ce qui marqua beaucoup de monde. Ensuite… son filleul disparut. Choc ! Panique ! Emois ! Introuvable ! Le village fut ratissé, nulle trace du bébé.


On va le retrouver, on ne disparaît pas ainsi…

Quoique… Il fut un temps où sur cette île, des gens avaient disparu sans laisser la moindre trace. La seule personne à être reparue était la compagne du médecin Owen…
Parlant de lui, alors que le village entier s’interrogeait, Jess réclama l’attention de certains…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Achille, héros de Troie
Historique
Historique
avatar

Nombre de messages : 226
Date d'inscription : 23/09/2008

Moi,et rien que moi !
Age du personnage et Profession: héros antique
Diamants:
25020/1000000000  (25020/1000000000)
Inventaire Objets:

MessageSujet: Re: La découverte ( mission)   Lun 4 Jan - 22:28

Sans en avoir, sûrement, la moindre intention de le faire, Julie fut le détonant certain du changement dans la situation avec Elizabeth. D'abord cette arête de poisson qui avait failli étouffer la jeune impératrice et après ce couteau laissé en guise de cadeau sur le lit du guerrier...Si Sissi pensait que ce geste n'était qu'une sorte de remerciement pour avoir tiré l'avocate des flammes, lui n'était que plus convaincu de qu'il s'agissait d'une nouvelle manœuvre pour lui remettre le grappin dessus.

Quoiqu'il en soit, leur promenade nocturne, qui les mena à la plage, avait connu le plus glorieux des aboutissements et apporté la plus délicieuse des paix à son âme. La femme qu'il aimait lui appartenait entièrement, gare à celui ou celle qui essayerait de lever un doigt ou la voix contre elle.


La vie se poursuivait idyllique de calme et bonheur. Ses journées bien remplies à maintenir ce petit monde en ordre connaissaient le délice sans pareil de longues soirées auprès de sa belle et de nuits merveilleuse à l'aimer.

Julie se tenait, sage comme une image et on n'eut pas de nouveau motif pour douter qu'elle avait enfin retrouvé son bon sens. Elle se montrait d'une discrétion exemplaire, sans jamais les gêner de sa présence.

Louis, malgré un notable changement dans sa situation avec Hélène, trouvait toujours le temps de se mêler à tout et de donner son opinion même si on ne la lui demandait pas, ce qui était le plus clair des fois. Achille avait appris à le prendre philosophiquement et le menaçait de lui tordre le cou, par simple habitude.

Que Richard et la princesse Mancini decident partager le même toit donna lieu à penser que tous et chacun avaient trouvé la compagnie désirée. Qu'Achille fut le seul homme dans ce coin de monde a vivre avec deux femmes et que les deux soient enceintes laissa courir les langues jusqu'à l'épuisement, puisque pas tous croyaient au St. Esprit ou aux Dieux de l'Olympe, il y avait de quoi se perdre en suppositions de toute sorte.

Et puis survint l'évènement qui tarit tout ragot, bouleversant les plus endurcis, mettant en émoi leur monde paisible: un des bébés Darken avait disparu, le petit Louis.

Alerté, Achille mit en mouvement sa troupe, qui pour une fois ne lambina pas à la tâche. On mit le village et alentours sur la tête, on interrogea tous et chacun. Sans succès, Louis Darken, avait bel et bien disparu. Miranda était comme folle, le Maire effondré.


On ira jusqu'aux dernières conséquences!, promit Achille, on va retrouver cet enfant...

Implorer la clémence des Dieux en sus ne pouvait faire aucun mal mais voilà que Jess semblait avoir quelque chose à dire...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jess Owen
Admin sadique
Admin sadique
avatar

Nombre de messages : 1619
Date d'inscription : 17/08/2008

Moi,et rien que moi !
Age du personnage et Profession: 30 ans; médecin
Diamants:
35368/100000000  (35368/100000000)
Inventaire Objets:

MessageSujet: Re: La découverte ( mission)   Jeu 7 Jan - 2:21

Situation délicate s’il en est. La femme qu’il aimait se retrouvait enceinte et il était certain de ne pouvoir être le père biologique de l’enfant à naître. Dans le fond, il se retrouvait un peu coincé comme Achille…
Des recherches, analyses et autres, pas très orthodoxes, avaient été menées par le médecin. Ses conclusions étaient incroyables et alarmantes. Il n’osa rien dire de peur de déclencher… une émeute, une vague de terreur. Pourtant, lorsque les Darken se mirent à ameuter la cantonade, il ne put retenir davantage.
Déjà Sébastien voulait réunir le village complet alors que le Grec avait organisé des battues. Personne n’avait rien vu ni entendu… Ce qui n’étonna en rien Owen. Miranda s’en prit à lui, comme le tenant responsable… Dans un certain sens, oui… il était coupable… d’omission.


On se calme… Je voudrais vous parler… en petit comité.

Les Darken, Louis et Hélène, Julie, Achille, Richard, Marie, Océana et Sissi se retrouvèrent à la mairie.
Certains, assis, d’autres debout tournant en rond, tous semblaient attendre ses paroles… Il n’y avait pas d’échappatoire
.

Tous ici, commença-t-il, gauche (il détestait les discours publics) nous participons activement à la vie de ce village et certains, plus que d’autres, sont concernés par ce que je me dois de vous apprendre.

On se tut, l’écoutant avec attention.

Cela pouvait paraître étrange qu’alors que de nombreux villageois vivaient en couple ici depuis longtemps, aucune naissance n’ait été relevée… Subitement, Mrs Darken s’est révélée enceinte. J’ai tenté d’en trouver les raisons… et conclu qu’il s’agissait… de l’alimentation. Sébastien et Miranda ont mangé à leur arrivée de la nourriture se trouvant dans une caverne que j’ai pu examiner par la suite. Ces aliments ne provenaient pas du champignon principal… Océana et moi avons mangé des trucs venant d’installations souterraines d’Alfa, vétustes mais toujours en état.

Des commentaires s’élevèrent car nul ne voyait le rapport avec ce qui les préoccupait : la disparition d’un bébé.

Lorsque j’ai examiné Miranda en début de grossesse, je jure n’avoir décelé la présence que d’un seul fœtus…

Louis ironisa sur les faiblesses du diagnostic, d’autres haussèrent les épaules.

J’ai cru, au début aussi, à une erreur de ma part. Puis, peu après l’accouchement des jumeaux, voilà que trois autres jeunes femmes présentent des signes évident de grossesse. Je… J’ai… Je n’ai pas été très professionnel sur ce coup, j’en suis navré mais je devais savoir… et J’ai su…

Un tollé général s’en suivit. Accusé, brimé, Jess enclencha un enregistreur. Les voix de Julie et Sissi s’élevèrent.
A peu de choses près, les interrogatoires sous hypnose se succédèrent, identiques plus ou moins. Julie y racontait son réveil parmi des êtres vêtus de blanc qui l’avaient manipulée après une foule de questions. Sissi à son grand étonnement, sut qu’une nuit ne s’était pas passée normalement.
Très contrit, Jess acheva sa démonstration avec les aveux involontaires de Miranda.
Alors enceinte de six mois, la jeune femme s’était rendue au champignon et s’y disait comme avoir été aspirée par lui. Des êtres vêtus de blanc s’étaient beaucoup intéressé à son ventre…


Le fait est que… les jumeaux n’en sont pas. Je suis persuadé que Louis est… l’un des leurs tout comme les fœtus que portent Océana, Julie et Sissi. Ils ont… repris leur bien… c’est tout.

Non, ce n’était pas tout. Il fallut expliquer, justifier. Les bébés Darken étaient dissemblables, nul ne pouvait le nier. De là à dire que…

Je sais, ça a l’air dément mais nous sommes manipulés depuis le début par ces êtres… invisibles. J’ai beaucoup planché sur la question, relu les dépositions de chacun de vous dont les vôtres Achille, Richard et Louis. Un château, une forteresse existe sur Delta, vous l’avez vue en rêve et en réalité en étant en ballon. Je suis persuadé qu’ils sont là-bas, ces… êtres. Et avec l’étude de cahiers volés par Océana, on pourrait les situer avec précision.

Explosion verbale. On n’était pas au bout de la peine.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julie Lousiane
Modo sympatoche
Modo sympatoche
avatar

Féminin
Nombre de messages : 471
Age : 40
Humeur : Super géniale !!
Date d'inscription : 21/11/2008

Moi,et rien que moi !
Age du personnage et Profession: 29 ans Avocate
Diamants:
9200/1000000  (9200/1000000)
Inventaire Objets:

MessageSujet: Re: La découverte ( mission)   Dim 10 Jan - 16:33

Depuis que Julie avait emménagé chez Achille, elle avait bien vu que lui et Sissi était vraiment amoureux, ils ne se lâchaient presque jamais, étaient toujours ensemble, et quand la nuit tombait, ils se retrouvaient dans la même chambre. Julie le savait parfaitement, comment ? Et bien parce qu’elle les entendait, sa chambre était accolé à celle de Sissi et elle ne pouvait pas ignorer ce qui se passait dedans. Alors pour ne plus entendre et surtout s’imaginer ce que les deux jeunes gens faisaient, elle sortait toutes les nuits avec une couverture pour dormir sur la plage et juste avant le levé du soleil, elle rentrait sans que personne n’en sache rien.
La vie se déroulait ainsi, Julie se faisait très discrète, en apparence elle paraissait sereine et contente pour Achille, mais à l’intérieur c’était une fontaine, elle pleurait chaque nuit que Dieu faisait et la journée elle les évitait, prétextant devoir aller au champignon ou rendre visite à Miranda. Un jour pendant qu’elle se promenait dans le village, elle entendit une rumeur, Elisabeth était enceinte…. Tout les rêves de Julie partir en fumés ce jour là, jamais elle ne parviendrait à reconquérir Achille, jamais son bébé aura un père, il avait décidé de rester avec l’impératrice et non avec l’avocate, c’était ainsi, Julie ne pouvait plus rien faire, et ne tenterait plus rien.
Une idée gambergea dans sa tête, c’était la meilleure solution, il fallait qu’elle se tue à la tâche pour piocher des diamants pour pouvoir reconstruire sa maison et vivre seule avec son enfant, les hommes, elle en avait sa claque et plus jamais on la reprendrait à fréquenter l’un d’eux.

Une semaine s’était écoulée depuis que la jeune femme avait apprit la nouvelle de la grossesse de Sissi qui était souvent fatiguée, Julie l’aidait du mieux qu’elle pouvait en faisant ses commande ainsi que tout les repas. Mais ce qui survint ensuite la laissa sur les fesses, l’un des jumeaux de Miranda avait disparu, tout le village était à sa recherche, et personne ne trouva rien.
C’est à ce moment que Jess voulut parler à certain, tout le monde devait se réunir à la mairie pour savoir ce que le médecin avait de si important à dire.
Il prit la parole et raconta ce qu’il savait que lorsqu’il avait examiné Miranda au début de sa grossesse, il n’y avait qu’un bébé et non deux.
Louis émit le peu de fiabilité dans le diagnostic du médecin, mais Julie voulait savoir la suite ce qui ne tarda pas.

J’ai cru, au début aussi, à une erreur de ma part. Puis, peu après l’accouchement des jumeaux, voilà que trois autres jeunes femmes présentent des signes évident de grossesse. Je… J’ai… Je n’ai pas été très professionnel sur ce coup, j’en suis navré mais je devais savoir… et J’ai su…

Il mit ensuite en route une bande magnéto d’où provenait la voix de Julie qui racontait que des hommes en blanc l’avait enlevé et lui avait fait des choses et posé beaucoup de questions, la jeune femme ne se souvenait pas avoir vécu cela et surtout en avoir parlé à Jess. Puis ce fut la voix de Sissi qu’on entendit s’élever dans la pièce, elle aussi avait été manipulé par ces êtres.

Le fait est que… les jumeaux n’en sont pas. Je suis persuadé que Louis est… l’un des leurs tout comme les fœtus que portent Océana, Julie et Sissi. Ils ont… repris leur bien… c’est tout.

Si Julie comprenait bien, l’enfant qu’elle portait dans son ventre n’était donc pas celui d’Achille, tout comme l’impératrice, on les avaient trompés et manipulés comme des cobayes. Ces êtres avaient également implanté un embryon dans le ventre de Miranda quand elle était enceinte de six mois, et Océana avait été victime aussi de manipulation.
C’était vraiment une histoire de fou.


Je sais, ça a l’air dément mais nous sommes manipulés depuis le début par ces êtres… invisibles. J’ai beaucoup planché sur la question, relu les dépositions de chacun de vous dont les vôtres Achille, Richard et Louis. Un château, une forteresse existe sur Delta, vous l’avez vue en rêve et en réalité en étant en ballon. Je suis persuadé qu’ils sont là-bas, ces… êtres. Et avec l’étude de cahiers volés par Océana, on pourrait les situer avec précision.

Ne tenant plus en place Julie se leva et déclara d’une voix forte :

Nous ne pouvons pas rester ici à rien faire, il faut retrouver Louis. Jess tu as bien dis que tu savais à peu près ou se trouve cette forteresse, nous devons y aller tout de suite, je suis des vôtres, et je ne veux pas entendre que je dois me reposer ou quoi d’autre, personne ne m’empêchera de partir avec vous, j’ai quelques mots à dire à ces être maléfique….

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *



Avocate à la cour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Francis Burton
Historique
Historique
avatar

Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 21/09/2008

Moi,et rien que moi !
Age du personnage et Profession: 30 ans, explorateur, diplomate, espion
Diamants:
2540/100000000  (2540/100000000)
Inventaire Objets:

MessageSujet: Re: La découverte ( mission)   Lun 11 Jan - 13:33

Une seconde chance que cette résurrection ? Souvent Richard s’était penché sur cette question. Dieu sait s’il avait vu des choses dans sa première existence. La suivante le déboussolait parfois… souvent.
Il s’était fait deux grands amis par la force des circonstances : un ancien roi de France et un héros mythologique. Qui l’eut cru ?
Le passage découvert au hasard( ?) par Louis les avait menés dans un monde qui se disait moderne car habité jusque-là par des êtres issus de la date la plus actuelle de l’Histoire des hommes. Toutes ces nouveautés avaient de quoi chambouler moins aguerri. Stoïque, Burton avait encaissé les responsabilités qui lui incombèrent. Ses talents de négociateurs, payés au prix fort, réussirent à sauver le village. Outre la satisfaction du travail bien fait, Il y gagna aussi quelque chose d’inattendu : l’intérêt de Marie Mancini.
Au départ, il avait catalogué cette jeune femme telle que l’histoire la lui avait renseignée. Il ne s’agissait que d’une aventurière faisant passer son intérêt propre avant tout autre jusqu’à abandonner ses enfants pour courir les hommes. Pas joli, joli selon les critères rigides de Sir Richard. Mais au fil du temps, il ne put s’empêcher d’admirer la volonté de bien faire chez cette historique. Obligés de se côtoyer souvent puisque ses amies fréquentaient ses amis personnels, lentement, une autre sorte de relation se développa. Amour… ? Pas encore de son côté, en tout cas. Non, il appréciait Marie surtout depuis l’attaque des sauvages pendant laquelle il l’avait bel et bien oubliée dans une grotte. Pour se faire pardonner, Richard multiplia les attentions sans arrière-pensées. Que Louis soit fou d’Hélène était une chose. Voir Achille tomber sous les charmes de l’impératrice un autre et son cas était encore différent. C’était parfois embarrassant que beaucoup l’imaginent « casé » avec Marie. Certes ils passaient de bons moments ensemble. Il aurait fallu que Rivhard soit aveugle pour ne pas se rendre compte que Marie en pinçait pour lui mais Burton n’était pas prêt pour s’engager. Il aurait pu, comme de nombreux villageois, se « mettre » en couple seulement cette libération des mœurs contrastait beaucoup trop ( à son goût) avec les préceptes de son éducation.
Il n’était pas sourd non plus. Et quand les rumeurs annonçant diverses grossesses lui parvinrent, il n’aima pas beaucoup la tournure des événements. Achille couvait littéralement Sissi, au point qu’il emménagea avec elle. Le 14ème du nom, ne voulant pas demeurer en reste, lui proposa tout bonnement de prendre Marie sous son aile tandis que lui veillerait avec attention sur Hélène.
Loin d’être satisfait par cet « arrangement » forcé, Burton ne pouvait laisser la princesse dehors… Elle emménagea donc avec son attirail et se trouva une place dans le vaste pavillon désormais rien que pour eux deux. Cette promiscuité était plaisante sous un certain angle, dérangeante sous un autre.
Soirées en tête-à-tête, balades nocturnes, évocation de leur passé, parfois Burton avait l’impression que Marie et lui formaient un vieux couple…
Puis il y eut cette nouvelle renversante : le gamin des Darken était introuvable. On eut beau retourner le village et ratisser les environs, nulle trace de ce bébé ni de piste le concernant ne se révéla. Au bout d’heures infructueuses de recherche, une autre annonce chamboula les esprits. En petit comité, Jess Owen leur délivra ses conclusions sur ces grossesses mystérieuses. Les suppositions quant aux œuvres d’Achille dans les grossesses de Julie et Sissi tombèrent à l’eau, créant un remous incroyable. Le médecin était persuadé qu’aucune des femmes concernées n’attendait un bébé conçu… normalement. Le petit Louis devait faire partie du lot… et les êtres qui avaient manipulé les femmes l’avaient repris.
Julie, directement impliquée, réagit avec vigueur. Elle voulait en découdre avec ces gens invisibles et si Owen possédait des indications sur leur résidence, autant qu’il les délivre. Ce qu’il ne manqua pas de faire.
Sortant divers cahiers et plans propres ou raturés, une sorte de trajet se dessinait…
Divers scénarios s’envisagèrent. Tous étaient d’accord, il fallait aller demander des comptes à ces « créateurs » dont on ignorait pratiquement tout. Un problème majeur se dégagea : qui partirait, qui resterait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jess Owen
Admin sadique
Admin sadique
avatar

Nombre de messages : 1619
Date d'inscription : 17/08/2008

Moi,et rien que moi !
Age du personnage et Profession: 30 ans; médecin
Diamants:
35368/100000000  (35368/100000000)
Inventaire Objets:

MessageSujet: Re: La découverte ( mission)   Lun 11 Jan - 13:59

Post MJ

Owen n’était pas fier du tout. Heureusement, nul ne sembla lui reprocher d’avoir glané ses renseignements d’une manière si peu professionnelle. Les réactions violentes attendues se produisirent. Comment aurait-il pu en être autrement ? Chaque femme concernée devait se sentir comme… frustrée, voire… violée. Il n’en était rien, Jess en demeurait persuadé. On avait implanté des embryons sans l’avis des réceptrices ce qui pour l’éthique moderne constituait un crime en soi. La règle en vigueur sur Béta était que tout crime serait châtié. On ne pouvait laisser impunies de telles actions qui, selon les probabilités, pouvaient se répéter si l’on ne prenait pas des mesures strictes.
De par l’étude des cahiers trouvés par Océana, Owen - après de nombreuses nuits à plancher dessus – était parvenu à établir un plan. Il était assez vague cependant.
Etalant le fruit de ses labeurs nocturnes, il commenta :


Voyez ces points marqués d’une croix rouge… ils sont quasi tous équidistants de plusieurs… kilomètres. J’imagine que ce sont des sortes de relais. Qu’en est-il au juste, je l’ignore. Pendant ses séances d’hypnose Océana a parlé d’une tour vétuste située sur Alfa. C’est là qu’elle a raflé ces livres de notes, tous en anglais, avec des tonnes de formules mathématiques et physiques. Je n’ai pas la prétention d’avoir tout résolu. Mais différents graphiques m’ont aidé à tracer ce trajet. La tour la plus proche, si c’en est bien une, se situe au nord de cette île.
Je pense… mais ce n’est aussi qu’une hypothèse, qu’en réactivant ces tours, nous pourrions localiser la source. Elle est sur Delta, ça c’est sûr. Louis en avait rêvé et nos premiers historiques l’ont aperçue depuis la montgolfière qu’ils avaient construite. La retrouver sans passer par les relais me semble très… aléatoire. Il va falloir traverser de nombreux territoires dont nous ne connaissons rien… J’estime que seul un groupe restreint, composé de personnes déterminées et courageuses parviendra au but. Je n’ai pas l’étoffe d’un héros. On a besoin de moi ici mais… Océana étant concernée, étant le seul à pouvoir déchiffrer ces trucs… je me sens obligé d’en être.
Je ne veux pas que Sissi participe. Ce serait trop fatiguant pour elle, le dernier bilan de santé n’est pas… extra. Julie et Océana vont parfaitement bien, elles. Mon assistant est parfaitement capable de gérer la communauté en mon absence. A Sébastien de voir qui dirigera le village car, je suppose que tu voudras être de cette équipée. Miranda… ta fille… enfin, c’est toi qui vois…

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miranda Fairchild
Modo sympatoche
Modo sympatoche
avatar

Féminin
Nombre de messages : 881
Humeur : Exécrable
Date d'inscription : 23/08/2008

Moi,et rien que moi !
Age du personnage et Profession: 25 ans, richissime héritiére
Diamants:
55880/1000000000  (55880/1000000000)
Inventaire Objets:

MessageSujet: Re: La découverte ( mission)   Mer 13 Jan - 13:56

Les aveux de Jess l'avaient laissée, comme à tout le monde du reste, soufflée. Incapable d'assimiler toute cette information d'un coup, elle avait failli tourner de l'œil mais la folle colère qui l'animait aida beaucoup à qu'elle reprenne ses esprits, plus combattive que jamais, si possible.

Si ce que Jess disait s'avérait vrai et il fallait bien croire que oui, surtout après avoir entendu les dépositions faites sous hypnose de Julie, Océana et Sissi, il en ressortait que son petit Louis était le fruit de manipulations génétiques faites par des êtres inconnus de tous.

Le Dr. Owen, qui était, sans nul doute, un homme plein de recours. Il montra à son audience pâmée des cahiers de notes qu'Océana aurait volés lors de sa dernières disparition et qu'il avait analysés avec énorme soin. Il existait, selon tout cela, plusieurs tours ou relais, Louis, Achille et Richard, lors de leur aventure en montgolfière avaient bien vu une espèce de forteresse, on pencha sur l'hypothèse que celle ci servait de centre d'opérations à ces êtres manipulateurs.

La situation devait être éclaircie. On lancerait une nouvelle mission de reconnaissance pour, si possible, récupérer son petit Louis. Fruit d'une manipulation génétique ou pas, Miranda ne le considérait pas moins son enfant.

Jess, prévoyant que tous voudraient se lancer à l'aventure exigea néanmoins que Sissi n'y prenne pas part la jugeant un peu faible pour y prendre part. Julie insista, véhémente, sur le besoin d'être de la partie, elle voulait à tout prix régler leur compte à ces inconnus venus bouleverser leurs vies.
Sebastien, il va de soi, irait. Jess aussi.

Miranda… ta fille… enfin, c’est toi qui vois…

À ces mots, la jeune Mrs. Darken se redressa, le regard flamboyant.

Cette question ne se pose pas, Jess. J'irai avec vous.

Les arguments que pourrait avoir son mari, le fait de devoir laisser Marie-Eli ou l'avis des autres, lui importaient peu. Elle irait chercher son fils et on en parlait plus.

Si Marie et Hélène restent ici pour le moment, elles pourront veiller sur ma petite Marie, si non, il ne manque pas d'âmes dévouées dans le village qui s'en feront une joie.

Comme prévu, une fois que Miranda, obstinée comme elle était, prenait une décision même les foudres de l'Olympe ne l'en faisaient démordre.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebastien Darken
Personnel du village
Personnel du village
avatar

Nombre de messages : 341
Date d'inscription : 24/08/2008

Moi,et rien que moi !
Age du personnage et Profession:
Diamants:
13720/1000000000  (13720/1000000000)
Inventaire Objets:

MessageSujet: Re: La découverte ( mission)   Jeu 14 Jan - 0:14

De sa vie, Sébastien Darken en avait entendues des absurdités. Mais ce que le médecin qu’il croyait jusque-là sensé venait de débiter ulcéra profondément le maire. Peut-être que son orgueil de mâle en prenait un coup au passage.. ? Le fait n’en demeurait pas moins que s’entendre dénigrer la paternité du petit Louis provoqua sa colère. Qui plus est : des êtres inconnus avaient joué avec sa femme !
Lorsque Julie, elle aussi concernée par cette embrouille voulut partir aussitôt en quête du gamin et d’explications, il ne put que renchérir :


Si tout ce que Jess vient de raconter est vrai alors oui, je crie OUI : il faut aller punir ces gens. On va organiser une belle chasse à l’homme ou au diable, on s’en fout. Miranda a porté ce bébé, il est à nous, pas à eux. Puis il y en a marre que l’on nous traite comme… comme du bétail !

Cartes, cahiers s’exhibèrent. Ce ne serait pas du gâteau que de traverser ces contrées dont on ignorait beaucoup. Qu’importe ! La décision de laisser Sissi au village semblait plus que raisonnable. On avait besoin de gens performants pour ce genre d’aventure.
Sa chère moitié voulait faire partie du groupe et, la connaissant, elle n’en démordrait pas.


Nous irons ensemble ma chérie. Marie-Eli restera avec Marie et Sissi, Je suis certain qu’elles veilleront sur elle quoiqu’il nous arrive.

Tous parlaient plus ou moins en même temps, ce qui n’était pas une bonne solution pour dégager un plan d’action raisonnable. Sébastien tint à hausser volontairement le ton :

Laissez-moi parler, en définitive. Je n’ai pas toujours des idées lumineuses mais il s’agit de mon fils après tout.
J’aurais aimé confier la direction du village à Richard mais je pense que ses talents, nettement démontrés, de diplomate nous seront plus utiles en cas de confrontation avec ces… gens qui se prennent pour Dieu. Achille, on aura besoin de ta force, Louis de tes astuces.
Je vais donc confier les rênes du village à Ralph Fox qui me seconde assez bien. La milice sera confiée au meilleur qu’Achille jugera digne de ce poste. Je propose de nous équiper d’armes légères mais efficaces. On emportera des provisions en espérant trouver des champignons actifs sur notre route. J’ai toujours été doué en calculs… Ne me regardez pas ainsi, c’est la vérité, j’ai mis au point des programmes informatiques *des logiciels de jeux mais quand même !* donc, d’après cette carte, en partant de la grotte aux diamants, il ne nous faudra que deux jours de marche pour tomber sur un de ces relais. Sauf pépins en route, chaque point est équidistant. Pour arriver au dernier, pas besoin d’être mathématicien… La semaine y passera.
Je pense que tout est dit ou y a-t-il des remarques ? Des objections ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Achille, héros de Troie
Historique
Historique
avatar

Nombre de messages : 226
Date d'inscription : 23/09/2008

Moi,et rien que moi !
Age du personnage et Profession: héros antique
Diamants:
25020/1000000000  (25020/1000000000)
Inventaire Objets:

MessageSujet: Re: La découverte ( mission)   Jeu 14 Jan - 19:32

Qui allait objecter un plan si clairement exposé!? Darken était là, plus en père de l'enfant disparu qu'en chef du village mais cela ne l'empêchait pas de prendre des décisions très objectives.

Achille, suivant son habitude écoutait et n'émettait son avis que si on le lui demandait. Or là, personne ne le fit. Darken se limita à le nommer pour indiquer qu'on aurait besoin de sa force et qu'il devrait trouver qui le remplace en tête de la Milice.

*Comme quoi la force brute...si c'est pas flatteur, ça!*

Pas de quoi en faire un plat après tout! Qu'on considère le besoin d'avoir Richard et son habileté diplomatique dans les rangs de l'expédition n'étonna personne. Qu'on parle de l'astuce de Louis, faillit le faire rire...Astuce? pour se fourrer dans plus de pépins qu'il n'est possible et faire des commentaires dont nul n'avait besoin.

*On l'aura pour soutenir le moral de la troupe...on ne risque pas de s'ennuyer avec lui!*

Qu'Hélène décide se joindre à eux lui sembla le plus naturel du monde. Elle ne lâchait pas son roi d'une semelle. Sissi resterait au village. Impossible qu'elle se risque à une aventure pareille dans son état. La laisser lui faisait tout le mal du monde mais il ne pouvait que s'y résigner. Son devoir était de protéger ses amis pas de rester auprès de sa bienaimée même si son cœur ne partageait pas cet avis. Que Julie soit de la partie ne l'enchanta guère, prévoyant des moments difficiles. Il pressentait qu'elle profiterait de toute occasion pour essayer de se rapprocher et reprendre leur affaire là où ils l'avaient laissée.

L'expédition, telle qu'on l'envisageait, risquait, à son avis de connaisseur, de durer plus que ne le prévoyait Darken. Avec le Quatorzième du nom dans les rangs, les imprévus seraient à l'ordre du jour...entre autres!
En plus restait à supposer que ces êtres, cause de leurs problèmes, devaient être assez dégourdis comme pour maintenir une vigilance constante sur eux. Impossible penser qu'Ils allaient ignorer leurs intentions et les laisseraient arriver jusqu'au but sans encombres...à moins bien entendu que celle là ne soit leur intention.
Cette idée l'occupa un bon moment alors que Darken donnait des précisions sur leur itinéraire. On parla armes et ravitaillement, s'il avait tenu de l'avis des Darken, ils se seraient mis en route sur l'heure mais là, Achille dut en désenchanter plus d'un:

Impossible entreprendre une expédition comme celle là sans une soigneuse préparation. La bonne volonté est loin de suffire pour affronter tout ce qui peut et sûrement nous attend. Emporter à dos armes et provisions n'est pas une épreuve pour laquelle vous êtes préparés. Nous irons à cheval et deux jours avant notre départ, un convoi de ravitaillement prendra les devants et attendra le gros de la troupe au premier relai, question de tester ses capacités. Entre temps, je vous attends tous demain à première heure sur l'esplanade d'entrainement...et quand je dis tous c'est exactement ce que cela signifie.

Fin de l'exposé. Quelques commentaires aigus, signés Louis XIV, s'élevèrent par là mais Achille fit la sourde oreille. Ils n'allaient pas se lancer à l'aventure au petit bonheur la chance...Un peu de préparation aux hasards de la guerre ne nuirait personne.
On ne lambinerait pas les jours suivants. Il laisserait la Milice en mains de Clarence Brewster, vétéran de guerres inconnues pour lui mais rompu aux arts de la discipline. Advienne que pourra. Restait à espérer qu'en leur absence ne décide débarquer quelque ennemi sorti de la nuit des temps mais bien entendu, il se garda bien de faire part aux autres de ces idées pessimistes.


Dernière édition par Achille, héros de Troie le Mar 2 Fév - 17:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Océana Sealight

avatar

Féminin
Nombre de messages : 578
Age : 37
Localisation : Sur Bêta
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 11/07/2008

Moi,et rien que moi !
Age du personnage et Profession: 23 ans, Biologiste
Diamants:
46490/100000000  (46490/100000000)
Inventaire Objets:

MessageSujet: Re: La découverte ( mission)   Sam 16 Jan - 19:43

Elle était en train de refaire un lit de l'infirmerie quand on lui annonça la disparition du petit Louis. Le coeur de la jeune femme bondit dans sa poitrine à la pensée que les "autres" l'avaient peut-être reprit et machinalement elle posa une main sur son ventre. Bien qu'elle sache d'où venait cet enfant, elle s'était déjà attaché à lui et cette nouvelle lui mit un coup. Et s'il faisait pareil avec tous les nouveaux nés qu'ils avaient implantés dans les jeunes femmes du village ?

Se laissant tomber sur le lit, elle serra les poings. Jamais elle ne laisserait ses gens lui enlever son enfant. D'accord elle n'avait aucun souvenir de sa "disparition" mais les séances d'hypnose avec Jess leur avait apporter beaucoup de chose. Ce qui faisait le plus de bien à Océana, c'était de savoir que Jess ne la repoussait pas, que malgré le fait qu'elle connaisse les noms de certains des "autres", il ne la voit pas comme une espionne.

Quand Jess la fit dans cet état et surtout quand Sébastien décida d'ameuter tout le village, le medecin comprit qu'il était tant de les mettre au courant de certaines choses. Océana accepta de venir, avec quand même un peu d'appréhension. Comment allaient-ils la voir, elle qui avait disparue et était revenue comme si de rien n'était. Le coeur battant, elle s'assit un peu à l'écart et écouta les discours de chacun.

Quand Jess avoua qu'il se sentait concerné, le coeur de la jeune femme rata un battement. Un léger sourire sur les lèvres, elle écouta la suite. On lui proposait de participer à la mission et s'empressa d'accepter. La seule mission qu'elle aurait dû faire, elle n'avait pu y aller à cause d'une stupide piqure de serpent. Mais bon, revenons à maintenant. Achille venait de convoquer tout le monde pour une séance d'entrainement dès le lendemain, la jeune femme grimaça légèrement. Elle avait bien fait des arts martiaux étant jeune mais c'était tellement loin et dans son état, elle ne savait si elle serait de niveau. Se levant comme les autres, elle s'approcha de Jess avec un leger sourire. Elle se sentait prête à aider les villageois et surtout ne voulait pas que son enfant lui soit enlever à peine née. Sinon, dieu seul savait ce qu'elle serait capable ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cursed-island.1fr1.net/index.htm
Louis XIV
Historique
Historique
avatar

Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 24/09/2008

Moi,et rien que moi !
Age du personnage et Profession:
Diamants:
1800/1000000000  (1800/1000000000)
Inventaire Objets:

MessageSujet: Re: La découverte ( mission)   Dim 17 Jan - 19:02

Pour un récit tordu, Owen mit le paquet. De sa vie, Louis n’avait entendu fables pareilles même de la bouche de Jean de La Fontaine. Pourtant Dieu sait comme ce gentilhomme s’ connaissait en contes. Des femmes seraient enceintes sans avoir tâté la bagatelle ? C’en serait risible si des gens plus « modernes » n’y avaient prêté foi.
Contraint d’accepter l’état de fait, le XIVème fut très heureux que sa douce Hélène eut échappé à ce genre de « malédiction » répétitive.
D’après ce qui se dégageait de cette réunion, Owen comptait les guider de relai en relai vers la forteresse dont il avait rêvé.
Souvent ce songe l’avait tracassé. Même si cela avait paru farfelu à Richard et Achille, au moins devaient-ils maintenant admettre que lui, Louis, avait eu raison.
Retrouver son filleul du même nom lui sembla sensé. Ce qui ne l’agréa pas fut l’entraînement intensif auquel Achille tint à soumettre les membres de cette équipée. A quoi cela servait-il de faire des exercices exténuants par cette chaleur ? Tous étaient au top de la condition physique, non ? Aller piocher régulièrement et marcher de longues distances harnachés tels des bêtes de somme, ils connaissaient.


*Peut-être râle-t-il parce que Sissi ne peut pas venir…*

Il n’émit cependant aucune objection, se concentrant plutôt sur la jolie Océana. Allez savoir pourquoi, Louis ne l’encadrait pas. S’il faisait confiance au médecin, sa compagne par contre attirait sa suspicion. Disparaître… Revenir… Il ne pouvait détacher son esprit de certains faits troublants qu’on lui avait rapporté au moment faire sauter un tunnel… On avait parlé de sabotage… que les faits et gestes des habitants étaient observés…
L’espionnage, il connaissait. C’était de bonne guerre, de tout temps. Pourquoi n’en serait-il pas de même ici ?
Taisant à tous ses « petites » idées, il alla comme les autres effectuer les exercices requis par son ami grec. Quelle poisse ! En instructeur militaire Achille aurait fait merveille ! Debout, couché, courir, charger des chariots, les traîner… franchement Louis jugeait qu’il exagérait.
L’ensemble de la population ne rata pas ce déploiement d’énergie. Dans le but d’éviter des paniques si l’existence d’êtres manipulateurs se révélait, on se contenta d’affirmer qu’une piste concernant le petit disparu avait été relevée. Beaucoup voulurent se joindre aux »élus » pour cette opération de récupération. Achille désigna certains qui l’accompagneraient à cheval en transportant le gros de l’attirail jusqu’au 1er relai.


*Voilà qu’il veut jouer aux éclaireurs. *

Dans le fond, ce ne serait pas lui qui s’en plaindrait si le Héros se ramassait des pièges en 1er. Cela permettrait au roi de mieux veiller sur sa favorite en titre. Pas question qu’Hélène porte plus lourd qu’une gourde d’eau et un couteau. Lui, il porterait le reste.
Achille et ses hommes bardés d’attirail quittèrent le village au petit trot. Le gros de la troupe suivait. La distance entre les groupes s’allongea.
Par la plage, ils gagnèrent la plateforme ascenseur qui les mena à la grotte aux diamants. Owen en tête serrait la main d’Océana…


*Peur de la perdre ou qu’elle s’enfuie… ?*

Par le chemin emprunté des mois avant par les quatre historiques dont trois splendides jeunes femmes, le groupe s’orienta vers l’Est en non l’ouest dont elles étaient venues.
Longue fut cette journée. Le paysage était splendide dans son déploiement de végétation luxuriante. Pour un peu, en oubliant le but de l’expédition, ils se seraient cru en promenade romantique.
Le chemin était tout tracé. Les chevaux avaient bien écarté les branchages. Il suffisait de faire attention où l’on mettait les pieds afin de ne pas se souiller les semelles par leur crottins.
Plusieurs courtes haltes s’effectuèrent. De quoi se désaltérer ou s’alimenter sommairement.
Le soleil déclinait quand Louis commença à humer l’air ambiant. Il avait trop souvent sentit cette odeur fade, écœurante. Les autres ne semblaient rien remarquer…


Hélène, ma chérie, assieds-toi ici, repose-toi un peu. Miranda, veux-tu bien veiller sur Hélène. Je t’emprunte ton époux un moment. Julie et Océana vous devriez aussi vous reposez dans vos états.

Se rapprochant vivement de Seb, Jess et Richard, il les poussa à l’écart.

Vous ne sentez rien ? Ne remarquez rien ?

A part que tout était très calme alentour, les hommes crurent à une lubie royale sauf Burton qui fronça le nez.
Aux regards échangés, ils se comprirent et avancèrent encore dans la piste dégagée qui s’arrêta soudain brutalement. Que diable s’était-il passé là ? Branchages éclatés, herbes fauchées et tout… ce sang épandu les fit verdir sur place. Les cadavres des chevaux furent découverts à proximité. Mais ils eurent beau fouiller les environs immédiats, nulle trace d’humain vivant ou mort ne se révéla…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heléne, la belle de Troie
Historique
Historique
avatar

Nombre de messages : 123
Humeur : Enjouée
Date d'inscription : 07/05/2009

Moi,et rien que moi !
Age du personnage et Profession:
Diamants:
4350/10000000  (4350/10000000)
Inventaire Objets:

MessageSujet: Re: La découverte ( mission)   Ven 22 Jan - 15:26

Pour une histoire étrange, celle que leur avait raconté Jess en était une. Hélène avait, comme tout le monde, écouté l'exposition du jeune docteur mais cela ne voulait pas dire qu'elle avait tiré grand-chose au clair. Pour la Reine de Sparte cela ne pouvait signifier qu'une chose: les Dieux avaient pris le contrôle de leurs vies...Qu'Owen et le reste veuillent les appeler "êtres supérieurs" ne changeait en rien l'avis de cette douce femme de l'Antiquité. Achille, lui, ne semblait même pas y penser, trop préoccupé par Sissi et la préparation d'une expédition.

Et pour une préparation, il faut dire que c'en fut une et comment! Le prince des Myrmidons semblait disposé à les transformer en vrais guerriers. Hélène, c'était à prévoir, donnait mal la taille mais Louis, son adorable et prévenant Louis était là pour lui éviter le moindre des soucis. Manier une arme n'était pas trop difficile, elle s'en tirait même assez bien mais à l'heure de couvrir un parcours semé d'obstacles, Hélène connut des instants de vrai panique mais encore là, son cher et tendre sut la sauver à point.

À part essayer de retrouver le petit Louis Darken, Hélène avait deux missions importantes à accomplir. La première et plus importante, ne pas se séparer de Louis, de son Louis à elle, décidée à lui démontrer que, malgré les apparences, elle n'était pas simplement un bel objet décoratif. La seconde, plus délicate, lui avait été donnée par sa chère amie Elizabeth: veiller que Julie se tienne à prudente distance d'Achille.

La reine de Sparte n'avait pu s'empêcher de sourire quand le héros de Troie trancha admirablement avec la situation: il partirait en éclaireur avec un groupe d'hommes à cheval, transportant le plus gros de leur attirail. Julie, elle, suivrait avec les autres. Le seul souci serait les bivouacs...mais enfin, il était quand même assez grand et responsable comme pour se débrouiller tout seul.

Et ils partirent. Cette première journée d'expédition s'avérait magnifique. Achille et son groupe avaient fait un beau travail en dégageant le chemin à travers de cette délicieuse et exubérante nature. Louis la comblait d'attentions, la conversation avec Miranda et Julie était toujours plaisante. Océana restait auprès de Jess et ne semblait guère vouloir se mêler aux autres. Hélène la trouvait un peu étrange mais ne s'en formalisait pas.

Depuis un moment, l'attitude de son chéri attirait son attention. Il semblait soucieux en humant l'air comme un limier en quête de trace.

Quelque chose te tracasse, Louis?

Sa réponse la laissa assez perplexe:

Hélène, ma chérie, assieds-toi ici, repose-toi un peu. Miranda, veux-tu bien veiller sur Hélène. Je t’emprunte ton époux un moment. Julie et Océana vous devriez aussi vous reposez dans vos états.

Mais..., voulut elle protester mais rien n'y fit et elle se retrouva, assise sur un tronc d'arbre tombé, en compagnie des autres jeunes femmes alors que les hommes s'éloignaient.

Vous ne trouvez pas ça un peu bizarre? Je pense que Louis a senti quelque chose...Moi, je vais voir!

Elle se leva, très décidée, même si Miranda essaya de la retenir pour à la fin se joindre à elle. Sans trop faire attention à ce que pourraient faire Julie et Océana, les deux jeunes femmes suivirent le même chemin emprunté par les hommes un instant auparavant. Il ne leur fallut pas bien longtemps pour se rendre compte que quelque chose clochait.

Par Zeus tout puissant!, s'exclama Hélène, horrifiée en découvrant la désolante scène que contemplaient Louis, Jess, Richard et Sebastien. L'herbe piétinée et souillée de sang parlait d'une lutte...Voir plus loin les cadavres des chevaux la fit chanceler. Du groupe d'éclaireurs, pas de trace.
Louis venait vers elle, prêt à l'écarter mais elle demeura, ferme, là, face à l'horreur.


Achille?, s'enquit elle, sachant d'avance la réponse.

Tous avaient disparu.

Les Dieux, Louis...ce sont les Dieux qui l'ont repris...Il les a défiés...ils l'ont repris!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julie Lousiane
Modo sympatoche
Modo sympatoche
avatar

Féminin
Nombre de messages : 471
Age : 40
Humeur : Super géniale !!
Date d'inscription : 21/11/2008

Moi,et rien que moi !
Age du personnage et Profession: 29 ans Avocate
Diamants:
9200/1000000  (9200/1000000)
Inventaire Objets:

MessageSujet: Re: La découverte ( mission)   Ven 22 Jan - 17:47

Jess avait déclaré que Sissi et Marie resteraient au village mais que Hélène, Océana et Julie pouvaient accompagner les hommes pour la future mission qui consistait à découvrir l’endroit où se cachaient les « êtres supérieurs » pour les débusquer, leurs demander quelques explications et surtout récupérer le petit Louis Darken. Julie était très contente de pouvoir faire partir de cette expédition, même si Achille n’y agréa pas le moins du monde, elle comprenait très bien son amertume envers elle, mais il ne devait pas se faire de soucis, pour elle tout était terminé, elle ne pouvait pas rivaliser avec Elizabeth impératrice d’Autriche, et puis le Grec avait fait son choix et nul ne pouvait le faire changer d’avis, ça Julie le savait parfaitement. Elle s’était fait à cette idée et ne ferait rien qui pourrait gâcher l’histoire d’amour entre lui et Sissi. Bien sûr il y a encore quelques semaines, Julie ne pouvait pas supporter de les savoir heureux alors qu’elle n’avait rien, mais c’était ainsi, la vie en avait décidé autrement, elle serait pour toujours seule et triste et devra regarder l’amour des autres autour d’elle, c’était le destin, bien cruel avec certaine personne c’est vrai, mais bon, on n’y pouvait rien.

Achille avait décidé de dérider un peu cette troupe, de leur faire exécuter des exercices, tous plus durs les uns que les autres. Julie fit exactement ce qu’on lui demandait sans rien dire et avec le sourire. Avant de partir en mission ce matin-là, l’avocate alla voir Sissi pour lui parler.


Je sais que tu n’as aucune confiance en moi, mais je t’assure que je ne tenterai rien envers Achille…. Je sais qu’il t’aime à la folie et que toi aussi tu l’aimes, j’ai mis du temps pour m’en rendre compte, mais à présent je sais que personne ne pourra prendre ta place dans son cœur, alors si je pars avec eux, ce n’est pas pour te le voler, mais juste pour rencontrer ces êtres et leurs donner une bonne leçon….. et si tu veux je peux veiller sur Achille, je ferai tout pour qu’il te revienne sain et sauf. *même si je dois donner ma vie pour lui*

Sissi n’en cru pas ses oreilles et serra Julie dans ses bras, elle la savait sincère et la remercia de veiller sur son cher et tendre.
Achille avait décidé de prendre un petit groupe avec lui à cheval, ils passeraient devant les autres et écarteraient les branchages ou autre qui bloqueraient la progression du groupe.
Julie se demanda s’il n’avait pas fait ça pour ne pas l’avoir dans les pattes, c’était sûrement le cas, mais bon elle ne s’en formalisa pas.
Marchant derrière avec Miranda et Hélène, Océana restait avec Jess qui ne la lâchait pas un instant. Après avoir parcouru beaucoup de kilomètres et que le jour s’enfuyait, Louis s’arrêta et se tourna vers la gente féminine.


Hélène, ma chérie, assieds-toi ici, repose-toi un peu. Miranda, veux-tu bien veiller sur Hélène. Je t’emprunte ton époux un moment. Julie et Océana vous devriez aussi vous reposez dans vos états.

Hélène comme toutes les autres ne comprenait rien à ce qui se passait.

Vous ne trouvez pas ça un peu bizarre ? Je pense que Louis a senti quelque chose...Moi, je vais voir !

Miranda tenta de retenir la belle de Troie, mais ne parvint pas et se leva en même temps qu’Hélène pour la suivre, Julie resta là à contempler le paysage, mais quelque chose lui étreint le cœur, elle se leva à son tour prise de nausées et rejoignit les autres, Océana sur ses talons, quand elle arriva près des hommes, elle entendit un cri.

Achille ?

C’était Hélène qui venait de prononcer ce nom, Julie ne pouvant pas ignorer ce qu’elle venait d’entendre, s’avança et vit avec horreur ce qui s’était déroulé ici-bas, une lutte sanglante s’était passé et les chevaux gisaient sur le sol.
Julie se sentit mal d’un coup et commença à courir partout cherchant Achille, elle cria comme une perdue.


Achille ? Achille ? Réponds-moi ? Où es-tu ? Tu n’as pas le droit d’abandonner Sissi, elle a besoin de toi…. Achille….

L’avocate tomba à genoux au milieu de ce désastre, les yeux rissolant de larmes, puis comme si une force la poussait à faire ce geste elle leva les bras vers le ciel et cria à qui voulait bien l’entendre :

Prenez-moi à la place d’ Achille et du petit Louis, ma vie n’a pas d’importance comparé à la leur…..

Attendant une réponse elle resta là à regarder les cieux.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *



Avocate à la cour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jess Owen
Admin sadique
Admin sadique
avatar

Nombre de messages : 1619
Date d'inscription : 17/08/2008

Moi,et rien que moi !
Age du personnage et Profession: 30 ans; médecin
Diamants:
35368/100000000  (35368/100000000)
Inventaire Objets:

MessageSujet: Re: La découverte ( mission)   Dim 24 Jan - 13:49

Jess n’avait pas du tout apprécié la façon dont Achille voulait mener les choses. Traitement militaire pour tous, à croire qu’il voulait transformer en deux jours des villageois tranquilles en élite musclée. Il rêvait. Cependant le médecin ne pouvait lui donner tort. Traîner une bande de bons à rien ne serait utile à personne. Le toubib échappa à l’entraînement imposé car ses fonctions le mobilisaient ailleurs n’en déplaise au Grec.
Tracassé au plus au point suite aux réactions des autres aux révélations obligées, Owen s’acquitta de ses tâches avec rigueur. Au jour-dit, il vit s’éloigner Achille et ses compagnons éclaireurs. Le trajet avait été soigneusement étudié. Sans imprévus, le terrain serait dégagé jusqu’au premier relai certain.
La marche fut longue et pénible malgré tout. Sans cesse tracassé par la santé d’Océana, Jess avait hâte qu’une pause s’installe. Dieu sait pourquoi il flairait une sorte de suspicion vis-à-vis de sa bien-aimée. Certes, la jeune femme était taiseuse. Lui seul savait qu’involontairement elle avait renseigné les manipulateurs invisibles. Elle en subissait les conséquences, lui aussi.
Après la grotte aux diamants, le groupe s’enfonça dans une direction inconnue de tous.
La voie dégagée par Achille et consort était assez praticable. Pourquoi Louis fit-il stopper les femmes ? On aurait dit un limier flairant une piste. En fait de piste, ce qu’ils découvrirent les laissa muets d’horreur et d’angoisse : du sang et des cadavres de chevaux.
La troupe d’éclaireurs semblait avoir été décimée par Dieu sait qui. Comble de tout, Hélène, suivie des autres, vint assister au spectacle.
Cris des unes, gémissements des autres, Julie fut pathétique dans sa demande d’échange entre elle et les disparus.
C’en fut trop. Énervé, le médecin releva Julie en la secouant rudement :


Ressaisis-toi ! Il n’y a personne pour t’entendre. On devrait plutôt faire des battues. Richard, va avec Hélène et Louis par là. Sébastien, Miranda et Julie là-bas. Ceux qui trouvent quelque chose tirent en l’air.

Les fouilles commencèrent. Que s’était-il passé dans ce coin ? Bonne question.
Regardant chaque branche, chaque brin d’herbes, hommes et femmes s’égaillèrent dans le périmètre imparti.
Jess ne lâcha la main d’Océana qu’au moment d’examiner les dépouilles des chevaux.
De multiples entailles déchiraient leur cuir.


C’est à croire qu’ils ont rencontré une faucille géante… Regarde, ce pauvre animal a eu la patte coupée mieux qu’au scalpel.

Mais Océana ne regardait pas ce triste spectacle. Obstinément, elle fixait la forêt et tendit l’index.
Suivant cette direction des yeux, Owen sursauta. Elle avait raison, cela bougeait par là !


Viens !

Lui reprenant la main, fusil dans l’autre, il l’entraîna au pas de course. Plus ils approchaient plus des bruits résonnaient, à croire qu’une équipe de bûcherons oeuvrait dans le coin. Bientôt le couple freina net. Devant lui, cernant un arbre de belle taille qu’ils massacraient par leurs pinces, une dizaine de crabes géants semblaient décidés à abattre ce tronc. Perché sur ce dernier, un athlète bien connu semblait perdu.

Il faut le sortir de là ! s’angoissa le médecin qui arma son fusil.

Les balles destinées au gros gibier suffiraient-elles à percer le blindage des cuirasses grises et luisantes ?
Trois salves plus tard, Jess constata que non. Pire, les déflagrations attiraient les crustacés vers eux. Prêt à faire demi-tour ou à grimper sur le premier tronc solide possible, le médecin empoigna sa compagne mais celle-ci refusa de partir
.

Dépêche-toi ! Tu vois qu’Achille nous fait signe de foutre le camp !

Non, la belle ne bougea pas. Voyant s’approcher ces montres aussi gros que des porcs, Owen braqua l’arme. Son geste fut arrêté par Océana qui se chargea des opérations en lui prenant la main et s’avança droit vers les crabes.
Miracle ? Ceux-ci stoppèrent tout mouvement et les laissèrent aller parmi eux jusqu’au tronc d’où descendit agilement Achille.



post MJ

Ordre de passage:

Miranda: Tu racontes tes impressions face au massacre; tes fouilles avec Seb et Julie puis tu entends les coups de feu
Seb idem
Achille: tu racontes ce qui t'est arrivé et ta descente
Océana: tu racontes pourquoi tu as deviné que les crabes ne te feraient rien et le retour vers les chevaux
Louis: raconte tes fouilles avec Hélène et Richard, un peu comme Miranda
Hélène idem
Julie idem
Jess ou Richard clôtureront.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miranda Fairchild
Modo sympatoche
Modo sympatoche
avatar

Féminin
Nombre de messages : 881
Humeur : Exécrable
Date d'inscription : 23/08/2008

Moi,et rien que moi !
Age du personnage et Profession: 25 ans, richissime héritiére
Diamants:
55880/1000000000  (55880/1000000000)
Inventaire Objets:

MessageSujet: Re: La découverte ( mission)   Lun 25 Jan - 15:05

Quelle façon de finir la journée! Alors qu'elle rêvait d'une longue halte pour reprendre ses forces voilà que Miranda se voyait confrontée à une scène de cauchemar. Les lieux, dévastés, parlaient d'une attaque brutale et...sanglante.

Son premier réflexe, s'accrocher au bras de son mari; le second, plus pratique, armer sa carabine de chasse en essayant de ne pas trop trembler. Hélène parlait de Dieux vengeurs, Julie faisait une scène implorante censée d'amadouer Dieu sait qui et qui ne fut pas tout à fait du goût de Jess, qui la releva, un peu brusquement quand même.


Ressaisis-toi ! Il n’y a personne pour t’entendre. On devrait plutôt faire des battues. Richard, va avec Hélène et Louis par là. Sébastien, Miranda et Julie là-bas. Ceux qui trouvent quelque chose tirent en l’air.

Miranda aurait voulu savoir d'où il la tirait, sa belle assurance. C'était quand même lui qui les avait mis en antécédents, parlé d'être supérieurs manipulant leurs vies et tout le baratin.

*Hum! Si ces "êtres" ont pu faire tout ça...je parie qu'ils nous ont à l'œil...donc...ferait mieux de la fermer, le toubib!*

Décidée, elle alla vers Julie qui pleurait et lui passa le bras sur les épaules, réconfortante.

Allez, Julie, calme toi. Essayons de garder la tête froide et faisons ce que nous dit Jess...Cherchons...s'il y a quelque chose à trouver, on le fera!

Elle ne voulait même pas penser à ce qui se passerait si on trouvait le héros de Troie dans le même état que ces pauvres chevaux, la simple idée lui noua la gorge d'une boule d'angoisse.

Pas gaie, la fouille! Les alentours n'offraient pas grand espoir, partout restaient des traces d'une lutte inégale, quelques traces de sang, rien de trop atroce comme pour penser à un égorgé ou pire, rendirent quelque peu l'espoir au trio.


Bon, pas de cadavre dans le coin...On dirait que la troupe d'éclaireurs s'est volatilisée.

Avec un soupir dépité, elle se laissa tomber sur un tronc abattu et s'essuya le front.

Son mari écartait encore quelques branchages, Julie sursautait à chaque craquement de brindille. Miranda pensait à son poupon blond et une larme furtive lui échappa mais ne voulant pas causer plus d'émoi que nécessaire, elle l'essuya rageusement et se relevant, continua, énergique, son infructueuse fouille.

Le soleil se coucherait dans un moment et ils se retrouveraient à merci de la nuit, dans un endroit on ne peut plus inhospitalier, rien de trop engageant...C'est alors que les coups de feu retentirent.


Ça vient de là bas!, indiqua Miranda, Jess et Océana ont trouvé quelque chose...Rentrons vite voir!!!

Inutile de dire que ce retour se fit au galop. Ils n'attendirent pas trop longtemps...Le docteur et sa mystérieuse compagne déboulaient sur la scène et ils n'étaient pas seuls. Avec un cri jubilant et se fichant un peu des bonnes manières, Miranda courut vers le troisième en cause et lui sauta pratiquement au cou.

Diables...qu'il fait bon de te voir d'une pièce, Achille!

Tant pis si Julie lui en voulait d'avoir pris les devants et que son mari fronçait le nez...Ça fait du bien, retrouver un ami après l'avoir cru enlevé par les Dieux...Ce serait déjà ça de gagné...

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebastien Darken
Personnel du village
Personnel du village
avatar

Nombre de messages : 341
Date d'inscription : 24/08/2008

Moi,et rien que moi !
Age du personnage et Profession:
Diamants:
13720/1000000000  (13720/1000000000)
Inventaire Objets:

MessageSujet: Re: La découverte ( mission)   Mar 26 Jan - 17:51

Owen s’était à peu près instauré chef du second groupe. Le premier, emmené par Achille était censé jouer les éclaireurs en soulageant au mieux de leur barda les membres à pied. Cela ressemblait vraiment à une expédition guerrière. Certains villageois avaient haussés les sourcils lors des préparatifs intensifs auxquels les avait soumis le Grec mais l’excuse était toute trouvée : on partait chercher le gamin disparu. En somme ce n’était pas faux. Mieux valait cependant que la majorité ignore que des êtres « supérieurs » les manipulaient depuis le début.
Le groupe des suiveurs sua sang et eau malgré la piste tracée par Achille et les chevaux.
Le flair du XIVème devait être bien aiguisé puisque ce fut lui qui remarqua une anomalie, et non des moindres. Rassemblant les hommes avec lui, ils firent une très macabre découverte qui pouvait signifier beaucoup. A première vue, les éclaireurs avaient essuyé un fameux revers et le pire était à craindre. Les femmes, au lieu de rester sagement en arrière comme recommandé, s’amenèrent aussi. Hélène et Julie poussèrent des cris que le médecin jugea déplacés. Il exhorta tout le monde à fouiller les alentours ; lui restant en retrait pour examiner les cadavres animaux. Devant veiller sur Miranda et Julie, Darken y alla doucement dans sa battue. Les fusils étaient armés, parés à toute éventualité. Fouiller ces amas de branchages et ronces n’avait rien d’amusant. Par chance ( ou déveine) ils ne relevèrent aucune trace du passage de quoique ce soit dans le périmètre qui leur était imparti jusqu’au moment où des coups de feu claquèrent.


Ça vient de là bas!, indiqua Miranda, Jess et Océana ont trouvé quelque chose...Rentrons vite voir!!!

Inutile d’insister, ce fut la ruée vers le lieu ensanglanté. Pourtant, en y arrivant, ils eurent l’impression d’êtres seul mais cela ne dura pas car le médecin et la mystérieuse Océana arrivaient aussi en courant.

C’est vous qui avez tiré? demanda Sébastien.

Leur air hagard avait de quoi surprendre un peu d’autant que, juste derrière, se présentait rien de moins que le héros musclé. Miranda lui fit la fête aussitôt. On ne peut pas dire que cela était plaisant mais ça l’était sûrement beaucoup plus que ce qu’il apercevait en arrière-plan.

Qu’est-ce… Qu’est-ce que c’est que ces trucs ? bégaya-t-il horrifié.

Une dizaine de crustacés gris avait suivi le trio ; le cliquetis de leurs pinces n’avait rien de rassurant. Owen l’empêcha de les viser et Océana se plaça comme un barrage entre cette masse mouvante et le groupe.


*Elle est dompteuse crabes, ou quoi ?*

Complètement dépassé par cette scène, il entendit Julie presser Achille de questions…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julie Lousiane
Modo sympatoche
Modo sympatoche
avatar

Féminin
Nombre de messages : 471
Age : 40
Humeur : Super géniale !!
Date d'inscription : 21/11/2008

Moi,et rien que moi !
Age du personnage et Profession: 29 ans Avocate
Diamants:
9200/1000000  (9200/1000000)
Inventaire Objets:

MessageSujet: Re: La découverte ( mission)   Ven 29 Jan - 0:37

Rien, aucune réponse ne parvint à la jeune femme qui était toujours à genoux les bras levés vers le ciel en attendant un signe des Dieux, Jess jugeant cet acte très farfelu la releva d’un geste en le secouant comme un prunier, il fallait qu’elle se ressaisisse au plus vite. Le docteur annonça qu’il fallait plutôt faire une battue pour retrouver les disparus, Julie l’écouta et suivit le second groupe composé de Seb et Miranda.
Julie toujours en pleurs fut consolée par Miranda qui lui passa un bras autour de ses épaules et le rassura :


Allez, Julie, calme toi. Essayons de garder la tête froide et faisons ce que nous dit Jess...Cherchons...s'il y a quelque chose à trouver, on le fera !

Elle avait raison, séchant ses larmes, Julie suivit donc Sébastien et son épouse dans des recherches, mais ils ne trouvèrent rien, aucune trace des éclaireurs, ni de leur chef, c’était à devenir fou, les chevaux étaient bien là, mort et bien amoché, c’est comme si Achille et les autres s’étaient envolés, Julie cru un instant à de la magie, mais cette théorie fut vite démontée, car un coup de feu venant d’un peu plus loin la fit faire volte-face.
C’était Jess qui avait tiré en l’air, donc il avait dû trouver quelque chose, Miranda les mena vers le bruit et lorsqu’ils arrivèrent sur les lieux du massacre, Océana et Jess les rejoignirent en compagnie d’une troisième personne, Achille.

Mrs Darken sauta au cou du survivant et l’étreignit très fort comme si elle avait peur qu’il disparaisse encore une fois, Julie tourna le regard vers Seb qui n’avait pas l’air très content. L’avocate, ne bougea pas, mais sourit tout de même au Grec, elle n’allait pas se jeter sur lui, même si elle en crevait d’envie, elle devait garder ses distances et ne pas montrer qu’elle était toujours aussi amoureuse du jeune homme.

Julie était toujours dans ses pensées, mais elle devait quand même savoir si Achille allait bien, alors le prenant un peu appart, elle lui toucha le bras et le regarda sous toutes les coutures.


Tu vas bien ? Nous nous sommes fait du souci, je croyais que tu étais, enfin, que tu étais mort…. Pas de trace de sang sur toi, Sissi sera heureuse de te revoir en bonne santé, même si l’expédition est loin d’être finie…. J’ai promis à Elisabeth de te protéger que tu rentrerais sain et sauf et je tiendrai ma promesse, alors, ne nous fais plus une telle frayeur, j’ai vraiment eu peur….

Qu’il dise ce qu’il voulait, Julie s’en moquait bien, tout ce qui lui importait c’est que le Grec reste en vie, puis une question lui vint à l’esprit.

Mais que s’est-il passé ? Et pourquoi es-tu seul ? Où son les autres ?

Achille lui raconta ses mésaventures et pointa du doigt vers des crabes géants qui se trouvaient juste derrière eux, prise de panique, Julie ne pus faire autrement que de se blottir dans les bras musclés du Grec.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *



Avocate à la cour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Achille, héros de Troie
Historique
Historique
avatar

Nombre de messages : 226
Date d'inscription : 23/09/2008

Moi,et rien que moi !
Age du personnage et Profession: héros antique
Diamants:
25020/1000000000  (25020/1000000000)
Inventaire Objets:

MessageSujet: Re: La découverte ( mission)   Mar 2 Fév - 18:40

Faire progresser le petit convoi ne fut pas la plus mince des affaires. Le végétation était dense, les alentours inconnus. La troupe nerveuse avançait avec suspicion, déblayant le chemin pour le reste de l'expédition. Achille s'imposait de gré ou de force et gare aux trainards.

Allez! Un peu d'énergie, là!

Euh, chef...Quelque chose a bougé, là bas!

Et quoi? Vous êtes armés, non? N'importe quoi peut bouger dans un endroit pareil...

Mais ce qui se laissa entendre finit par le mettre tous sens en alerte. Un cliquetis inédit, comme de cisailles géantes.

Apprêtez vos armes!!!

Ce qui déboula face à eux était trop ahurissant comme pour ne pas croire à une hallucination collective...Mais la horde démente de crabes géants était bien réelle. Les chevaux épouvantés, ruèrent, se cabrèrent en désarçonnant leurs cavaliers. Les armes claquèrent mais les monstres ne semblèrent pas affectés le moins du monde.

Quelques hommes prirent les jambes à leur cou et disparurent par la piste fraichement dégagée. Constatant l'inefficacité de leur armement pour combattre ces chimères d'un autre temps, Achille commençait à considérer la fuite comme le seul moyen de sauver la peau quand un autre phénomène l'estomaqua encore plus...là, sous ses yeux, l'un après l'autre, les braves restés avec lui s'évaporaient en l'air.


La pince monstrueuse d'un des crabes faucha sa monture manquant de peu de lui coupe la jambe. L'unique ressource: mettre de la distance et cela à la plus grande vitesse possible s'il ne voulait pas être pâture de ces créatures démoniaques qui ne trouvèrent rien de mieux que se lancer à ses trousses.

Vaillant spectacle celui du héros de Troie fuyant à toutes jambes face à des crustacés démesurés. Savoir grimper aux arbres avec l'agilité d'un singe lui sauva certainement la vie même s'il se sentait absurdement ridicule perché là alors que l'ennemi s'acharnait contre le gros tronc noueux.

*Génial...manquait que ça! Maudit monde, que celui là!*

Mais à part maudire copieusement ces adversaires sortis du cauchemar les plus délirant, ne lui restait qu'à élever une prière à quelque Dieu clément.

Combien de temps passa t'il là, accommodé de son mieux sur une grosse branche? Prés une nuit blanche à écouter comme les crabes ne démordaient pas de leur intention de le dépercher de son abri de fortune, Achille vit arriver le jour sans que sa triste situation ait changé d'un poil. Il avait faim et soif mais le moment se prêtait mal à ces considérations si terre à terre. La journée se passa à la réflexion et mise à jour de sa vie, faute de mieux.

En voyant apparaître Jess et sa mystérieuse Océana, il crût à un mirage mais les coups de feu tirés par le toubib étaient bien réels même si avec le résultat connu. Seule la providentielle intervention de la demoiselle remit, un peu les pendules à l'heure. Elle semblait avoir quelque pouvoir sur ces créatures qui n'obéirent, s'écartant. Achille ne s'arrêta pas à réfléchir sur le pourquoi du comment, proftant de l'accalmie, il descendit de son perchoir aussi vite qu'il y était monté. Sans demander leur reste, tous trois filèrent de là à toute vitesse.

Les autres expéditionnaires se trouvaient réunis à la clairière où avait eu lieu l'attaque. Voir Miranda se détacher du groupe et lui sauter au cou, surprit agréablement Achille.

Diables...qu'il fait bon de te voir d'une pièce, Achille!

Je suis aussi très content de l'être, crois moi!

Julie ne tarda guère à s'approcher, semblant, elle aussi, contente de le revoir si bien portant.

Tu vas bien ? Nous nous sommes fait du souci, je croyais que tu étais, enfin, que tu étais mort.

Elle l'examina sur toutes les coutures avouant avoir promis à Elizabeth de veiller sur lui et de le faire rentrer d'une pièce. Ces paroles le firent sourire, rasséréné.

C'est très gentil de ta part lui avoir promis ça, normalement je me tire assez bien d'affaire.

Mais que s’est-il passé ? Et pourquoi es-tu seul ? Où son les autres ?

La bonne question! Mais avant de se lancer dans de plus longues explications il réclama à boire. Après avoir vidé la moitié de la gourde tendue par la jeune femme, il débita le récit de ses mésaventures.

Nos armes ne servaient à rien, les chevaux étaient affolés. Quels uns se sont enfuis lâchement et les autres...qu'on me damne si je le sais, ils se sont tout simplement...évaporés. Ils ont disparu. Et puis ces monstres ont tué mon cheval et j'ai dû courir me percher dans un arbre...

Ce disant, il signala les affreux qui pointaient leurs princes. La réaction de Julie ne se fit pas attendre, elle se blottit contre lui en quête de protection.

Pas de souci, ma belle, l'amie de Jess s'entend avec ceux là!, il lui tapota gentiment l'épaule, sans l'écarter, tiens...je pensais que c'était toi qui allais me protéger!

Il la vit rougir et cela le fit rire mais déjà Richard, Louis et Sebastien réclamaient plus d'explications. Lâchant l'avocate, il les rejoignit. Faire le bilan était impératif.

L'équipement transporté était éparpillé au petit bonheur la chance mais sans avoir souffert grand mal. Beaucoup de chevaux avaient trouvé une fin atroce sous les pinces des crabes mais quelques uns furent repérés dans les environs. La nuit tombait rapidement, pas question d'aller plus loin pour ce jour là. Le campement fut vite dressé. Les tours de garde attribués. Océana, jouant admirablement son rôle de dompteuse de crabes géants, semblait être arrivée à quelque tacite accord avec ces monstres qui s'en furent par où ils étaient venus en entrainant les dépouilles de quelques chevaux, ils semblaient très friands de cette viande.

J'espère qu'on ne le reverra plus, pas envie de leur abandonner une cheval chaque fois qu'ils auront faim!

Océana assura qu'ils ne reviendraient pas. Faudrait la croire sur parole.

Fourbu par ses expériences, Achille ne trouva rien à redire quand on l'envoya dormir après avoir mangé. Sitôt installé dans son sac de couchage, il dormait comme un bien heureux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Océana Sealight

avatar

Féminin
Nombre de messages : 578
Age : 37
Localisation : Sur Bêta
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 11/07/2008

Moi,et rien que moi !
Age du personnage et Profession: 23 ans, Biologiste
Diamants:
46490/100000000  (46490/100000000)
Inventaire Objets:

MessageSujet: Re: La découverte ( mission)   Jeu 4 Fév - 15:23

Si l'entrainement, qu'Achille leur faisait, était dur, Océana n'en dit pas un mot. Silencieuse, elle tenta de suivre les directives de l'homme. ESpérant être à la hauteur de ses demandes. Elle remarqua l'air soucieux de Jess et tenta d'en savoir plus mais elle n'arriva pas le faire parler. Sûre de faire partie des problèmes du jeune homme, elle hésita plusieurs fois à partir en solitaire à la recherche des autres mais en agissant ainsi, elle ne ferait que renforcer l'attitude des villageois à l'éviter.

Enfin ce fut le grand jour. Regardant Achille partir avec sa petite troupe, elle se mordit les lèvres en proie à un pressentiment. Même si elle n'avait plus de visions, elle arrivait encore à ressentir certaines choses. Quelques heures plus tard, main dans la main avec Jess, la jeune femme avançait devant le groupe. Elle sentait peser sur elle les regards des autres. Elle avait envie de se retourner et de leur crier qu'elle n'y était pour rien mais parfois même elle en doutait.

Quand Louis proposa un arrêt, la jeune femme en fut presque soulagée. Mais la façon dont il l'avait dit et son air conspirateur ne lui disait rien de bon. Suivant Hélène, Miranda et Julie, elle arriva dans la clairière devant ce spectacle presque insoutenable. S'adossant à un arbre, elle ferma les yeux quelques minutes pour se reprendre puis rejoignit Jess qui donnait déjà des directives. Un léger sourire passa sur le visage de la miss à la pensée qu'il avait du être général dans une autre vie. Alors que les autres partaient en exploration et que Jess observait de plus près l'un des cadavres de cheval, Océana en profita pour parcourir la clairière des yeux. Les personnes ou les choses qui avaient fait ça ne devaient pas être loin ...

Un mouvement à la lisière de la forêt attira son attention et c'est d'un doigt légèrement tremblant qu'elle en indiqua la direction à son compagnon. Celui-ci l'attrapa par la main et fonça vers la source d'un bruit pour le moins horrible. On aurait put croire que des dizaines de tronçonneuses étaient en marche en même temps. Le spectacle qu'ils virent d'un seul coup apparaitre sous leur yeux étaient assez surprenant. Achille, perché dans un arbre, tentait d'échapper à des crabes géants. Même si Océana avat déjà vu ce genre de bête, la taille de ceux-ci était pour le moins impressionnante. Se stoppant net, la jeune femme cherchait un moyen de liberer Achille, tandis que Jess armait déjà son fusil. Les coups qu'il tira ne furent pas d'un grand secours mais détournèrent au moins les crabes d'Achille. Malheureusement, c'était sur eux qu'ils fonçaient maintenant.


Dépêche-toi ! Tu vois qu’Achille nous fait signe de foutre le camp !

Faisant tourner ses méninges à fond, elle refusa de bouger et quand Jess releva son arme sur les bêtes, elle l'arrêta d'un geste et lui prit la main.

Suis-moi et reste bien à côté de moi !

A son tour, elle fonça droit sur les animaux qui (miraculeusement ?) s'arrêtèrent et même s'écartèrent pour les laisser passer. Faisant signe à Achille de les rejoindre, ils firent le chemin inverse sans être inquiéter par les crabes.

A peine étaient-ils de retour dans la clairière que les questions fusèrent. Laissant Achille expliquer ce qu'il s'était passé, Océana resta en retrait jusqu'au moment où il parla de son approche des animaux.


En faite, j'ai seulement réfléchis. Nous nous doutons que la forteresse est le lieu d'habitation des autres. Pour éviter les intrus, ils ont tendus des pièges dont les crabes. Mais il fallait que les leurs puissent venir sans problème, donc les animaux ne font rien à ceux qui sont comme eux.

Un rapide regard sur les visages lui confirma qu'ils la prenaient pour l'une des autres. Soupirant doucement, elle s'approcha de Julie.

Julie et moi, nous portons leurs enfants, c'est pour ça que les crabes ne m'ont rien fait. Pour la suite, nous devrons utiliser ça pour ne pas avoir de problème pour passer.

Alors que la soirée s'organisait, Océana s'approcha de Jess et lui fit par de l'un de ses ressentis.

Je sais pas si Julie ressent la même chose mais c'est comme si je connaissais les lieux, comme si j'étais déjà venue ici. Tu va me dire que oui mais ... ce n'est pas la même chose. J'ai l'impression que ma place est ... dans la forteresse.

Se mordant les lèvres, elle attendait une réponse de son compagnon, espérant qu'il pourrait l'aider à surmonter celà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cursed-island.1fr1.net/index.htm
Louis XIV
Historique
Historique
avatar

Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 24/09/2008

Moi,et rien que moi !
Age du personnage et Profession:
Diamants:
1800/1000000000  (1800/1000000000)
Inventaire Objets:

MessageSujet: Re: La découverte ( mission)   Sam 6 Fév - 18:14

Son flair ne l’avait pas trompé. La scène sur laquelle ils tombèrent prouvait qu’un carnage s’était déroulé au moins une journée avant. Jees rouspéta Julie de belle façon puis forma deux groupes d’exploration.

*C’est idiot, on ne retrouvera rien. Ceux que prennent les « dieux » ne reviennent jamais…*

Pour une obscure raison qui ne regardait que lui, Louis n’appréciait pas Océana. Secrète, mystérieuse, cette jeune femme – toute jolie soit-elle – couvait autre chose qu’un mioche dans son sein, il l’aurait juré. Aussi accepta-t-il à moitié la proposition de fouille décidée par Owen.

*Que va-t-il comploter avec elle, ce Mr Je sais-tout ? *

Une suspicion profonde habitait le monarque vis-à-vis du médecin aussi.

*Il sait où nous devons aller, nous guide, nous impose ses volontés… Ils sont de connivence tous les deux ! Là, ils nous envoient au diable afin de mieux parfaire leurs plans.*

En compagnie obligée de Richard et de sa dulcinée personnelle, Louis attaqua la végétation des alentours.
Très prévenant, comme toujours envers Hélène, il chercha avant tout à lui éviter les pièges locaux : ronces et trous, surtout.
Quand ils furent hors de portée d’oreilles indiscrètes, il livra le fond de ses pensées :


Je vous fiche mon billet que nous ne retrouverons ni Achille ni personne. Vous avez vu l’état des chevaux ? Si mon ami a subi le même sort, il s’est évaporé comme tous les humains que j’ai pu voir tués. je jure de faire payer chèrement les responsables mais j’avoue qu’Owen et sa femme me débectent. Ils sont trop sûrs d’eux. Ce n’est pas normal.
Ma douce, fais attention où tu poses des jolis pieds. Richard, pourquoi retourner ce tronc ? A part des insectes, il n’y aura rien. Assoyons-nous et causons plutôt que de perdre notre temps
.

Là-dessus, le XIVème donna l’exemple et posa son fondement sur un arbre moussu tombé en travers de leur chemin.

Mes genoux sont propres ma belle. Ils valent tous les coussins…

Très satisfait qu’Hélène se colle à lui, Louis s’amusa à contempler les efforts vains de Burton.

Tu vois ma chérie, il n’y a rien. D’ici un moment on va nous rappeler. Owen va tirer en l’air et on rappliquera comme les moutons que nous sommes censés être.
Arrête Richard ! Tu te fatigues inutilement.


Comme pour donner corps à ses illuminations, des coups de feu retentirent :

Je vous l’avais dit, non ?

L’ex-ambassadeur bondit aussitôt dans la direction des détonations. Louis prit son temps pour reposer Hélène sur ses pieds et la ramener en douceur vers le point de départ.

Pas la peine de se presser… tout est déjà joué.

Ce en quoi il se trompait à moitié. Voir Achille bien vivant lui réchauffa le cœur. Que Miranda puis Julie le fêtent valait le déplacement.

*Elle ne rate pas une occasion, celle-là !*

Et le Grec de s’expliquer :

Nos armes ne servaient à rien, les chevaux étaient affolés. Quels uns se sont enfuis lâchement et les autres...qu'on me damne si je le sais, ils se sont tout simplement...évaporés. Ils ont disparu. Et puis ces monstres ont tué mon cheval et j'ai dû courir me percher dans un arbre...

Les monstres ? De quoi parlait-il ?
Louis chercha et vit. Son estomac lui tomba dans les chevilles quand il aperçut les crustacés luisants. Enormes, pinces en avant, ces créatures semblaient désireuses de croquer le groupe humain. Ce que fit Océana le sidéra. Sans crainte, elle avança vers les crabes qui refluèrent immédiatement. Ses explications simples ne le satisfirent pas :


il fallait que les leurs puissent venir sans problème, donc les animaux ne font rien à ceux qui sont comme eux. Julie et moi, nous portons leurs enfants, c'est pour ça que les crabes ne m'ont rien fait. Pour la suite, nous devrons utiliser ça pour ne pas avoir de problème pour passer.

*Ben voyons…*

Les monstres emportèrent les carcasses des chevaux. D’autres furent découverts paissant paisiblement. On récupéra suffisamment de matériel pour bâtir un campement alors que la nuit tombait :


Hélène, je ne te quitterai pas. Dors près de moi, je t’en conjure.

Des tours de garde s’instaurèrent. Louis veilla à ce que Jess et Océana ne partagent pas le même.
Sa reine dans les bras, Louis ne ferma pas l’œil. Habitué aux longues insomnies, le XIVème pensa toute la nuit
:

*Des pièges seront tendus tout au long du parcours… Julie et Océana nous en protégeraient parce qu’elles portent une graine de « supérieurs » en elles ? J’aimerais que ce soit vrai, cela nous éviterait bien des tracas.*

Au matin, nul obstacle ne s’étant présenté, la route reprit.
Le relai attendu ne tarda pas à se dessiner à l’horizon après avoir traversé maints buissons et forêts épineuses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heléne, la belle de Troie
Historique
Historique
avatar

Nombre de messages : 123
Humeur : Enjouée
Date d'inscription : 07/05/2009

Moi,et rien que moi !
Age du personnage et Profession:
Diamants:
4350/10000000  (4350/10000000)
Inventaire Objets:

MessageSujet: Re: La découverte ( mission)   Mar 9 Fév - 13:45

À peine le temps de se ressaisir du cauchemar et il fallait déjà obéir aux ordres donnés par Owen. La façon dont il avait traité Julie ne fut que pour déplaire à Hélène. Cet homme, à son avis, ne connaissait aucun respect pour les Dieux, par contre semblait être en parfaite entente avec sa chère Océana.

Un coup d'œil vers son cher et tendre confirma qu'il hébergeait les mêmes soupçons mais Hélène ne se sentait pas le cœur à entamer une discussion et préférant se taire, suivit ses compagnons de fouille. Affligés et sans trop d'espoir, le trio s'adonna aux recherches, devinant d'avance qu'il n'y avait rien à trouver.


Ma douce, fais attention où tu poses des jolis pieds. Richard, pourquoi retourner ce tronc ? A part des insectes, il n’y aura rien. Assoyons-nous et causons plutôt que de perdre notre temps.

Elle répondit par un doux sourire. Louis si tendre et prévoyant la traitait comme à une délicate poupée de porcelaine, chose que, sous ces dehors frêles, elle était loin d'être mais qui discute à tant d'attentions.

Prenant place sur le tronc, le 14ème du nom l'invitait à le faire sur ses genoux pour qu'elle ne se salisse pas. Elle ne se fit pas prier et se vit entourée de ses bras rassurants.


Tu es si gentil, mon Louis!

Il souriait mais son semblant soucieux parlait de ses doutes.

Que penses tu qu'il va se passer?, s'enquit elle en nichant sa blonde tête contre son cou.

Tu vois ma chérie, il n’y a rien. D’ici un moment on va nous rappeler. Owen va tirer en l’air et on rappliquera comme les moutons que nous sommes censés être.

Évidemment il n'avait pas tort, à part eux, il n'y avait pas âme qui vive aux alentours. Elle soupira. Triste fin pour un héros. Certes Achille ne lui était pas le plus sympathique des hommes mais de là à lui vouloir du mal...

Déjà des coups de feu retentissaient comme prévu par Louis et ils se remirent en route, pas aussi vite que Richard mais arrivèrent tout de même pour assister au retour de Owen et Océana suivis, ni plus ni moins que d'Achille.

La belle de Troie éleva une prière muette pour remercier les Dieux de leur avoir rendu le guerrier. Passés les épanchements de bienvenue, desquels Julie ne se priva pas, on écouta ce que le blond héros avait à raconter.

L'imaginer perché sur un arbre faillit faire rire Hélène mais le moment n'était pas à cela. Il l'avait fait pour fuir de créatures monstrueuses...Un frisson la parcourut qui se mua en tremblement en découvrant au même temps que les autres les affreux crabes qui avançaient vers eux. Les bras de son Roi furent un refuge face à cette atroce adversité mais déjà Océana faisait face à l'ennemi...qui recula.

*Aurait elle quelque pouvoir divin?*

Divin ou pas, la belle leur largua une explication assez simplette dont il fallut se contenter, comme quoi le fait d'être enceinte des œuvres de ces "être supérieurs" la mettait hors d'atteinte des pièges tendus en chemin. Pou Hélène cela semblait assez logique mais son Louis ne sembla pas gober l'histoire si facilement.

On établit un campement pour la nuit.


J'ai peur malgré ce que disent Jess et sa compagne. Tout ici est si étrange et déroutant.

Hélène, je ne te quitterai pas. Dors près de moi, je t’en conjure.

Elle ne demandait pas mieux avec Louis auprès d'elle, Hélène se sentait absolument rassurée et c'est ainsi que lovée dans ses bras aimants, elle s'endormit aussi placidement qu'Achille à quatre pas de là.

La nuit se passa au calme sans avoir à déplorer d'autres surprises et au matin, après s'être restaurés, on reprit la route. Bien pénible chemin celui qu'ils durent suivre. Les hommes, à l'avant dégageaient de leur mieux la piste mais cela n'empêcha pas qu'on s'égratigne joliment avec les buissons. La progression était lente mais sûre...et enfin le relai se profila à l'horizon.

C'était le but de cette journée mais Hélène savait bien qu'ils étaient encore loin d'être arrivés au bout de leurs peines...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Francis Burton
Historique
Historique
avatar

Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 21/09/2008

Moi,et rien que moi !
Age du personnage et Profession: 30 ans, explorateur, diplomate, espion
Diamants:
2540/100000000  (2540/100000000)
Inventaire Objets:

MessageSujet: Re: La découverte ( mission)   Sam 13 Fév - 12:47

Cette quête particulière commença plutôt mal. Quand Louis se mettait à flairer quelque chose, on pouvait s’attendre à tout, surtout au pire. Cela ne se démentit pas. La vue du massacre des animaux, l’absence des membres éclaireurs ne fit que confirmer ces craintes. L’inquiétude frappa le groupe des suivants qui, fatalement, s’interrogèrent sur le devenir des humains. Julie se montra pathétique dans sa prière aux dieux invisibles. Terriblement rationnel Jess l’avait rabrouée assez rudement :

*Pourquoi s’énerve-t-il ainsi ? Ne nous aurait-il pas tout dit ? *

Cependant, Richard fut assez d’accord avec l’attitude du médecin. Le moment n’était pas aux crises de larmes ou d’hystérie, il y avait plus urgent à faire. Owen scinda le groupe en trois : deux fouilleurs et un d’observation. Rien d’extraordinaire dans le fait que le toubib semblait prendre la direction des opérations. Burton se retrouva donc en compagnie de Louis et Hélène pour ratisser les environs. Aucune trace de lutte, fuite ou sang ne fut relevée. Soit tout avait été effacé, soit les fuyards et leurs massacreurs n’étaient pas passés par là. D’ailleurs Loulou s’en persuada très vite et, gâtant son Hélène mieux que de la porcelaine, il s’assit tout bonnement en refusant d’agir davantage comme s’il devinait ses efforts vains.
Quand des coups de feu retentirent, le trio se précipita naturellement vers le lieu de départ. L’oreille exercée de Burton avait identifié les détonations émise par le fusil de Jess.


*Il aura trouvé quelque chose ou… est menacé par quelque chose…*

En courant, ils arrivèrent à la clairière sanglante où d’autres se joignirent à eux pour voir venir un autre trio. Intérieurement Richard se réjouit de l’apparition du Héros grec qu’il portait sincèrement en amitié. Ils en avait vu des choses ensemble ! Tous, plus ou moins, manifestèrent leur joie de ces retrouvailles. Particulièrement Julie…

*Cette histoire d’amour n’est pas terminée, hélas pour elle…*

Un début d’explication leur parvint : Achille et son groupe était tombés sur…

*Mon Dieu !*

La vue des monstres qui suivaient les talons d’Owen and co avait de quoi donner une furieuse envie de prendre ses jambes au cou. Par bonheur, ils n’attaquèrent pas les humains. Sous la « direction( ?) » d’Océana, ils refluèrent, se contentant d’emporter une carcasse de cheval.
Les conclusions quand à ce miracles avaient de quoi faire réfléchir. Selon la compagne de Jess, elle et Julie étaient sous protections de par leur grossesse anormale.


*Possible…* songea Burton que rien en ce monde n’étonnait plus vraiment.

Un campement de fortune s’installa, tour de garde à l’appui. Richard crut bon de donner un avis sensé :

Si Océana a raison pour la protection, Julie et elle doivent assurer la surveillance avec un autre membre. Ce sera fatiguant pour elles, mais nécessaire pour tous, je pense.

Avec une partie d’équipement retrouvé et quelques chevaux intacts, le groupe put reprendre ses recherches après une nuit calme.
Pas facile d’avancer dans ce fouillis d’épineux et troncs abattus ou droits.
La marche harassante cessa avec le bras tendu d’Owen. Tous purent observer l’érection d’une sorte de phare à faible distance. Maintenant que le point de mire était visible, chacun se sentit soulagé et progressa plus aisément, ranimé par la perspective d’une nouveauté.
Le bâtiment se révéla assez délabré au fil de l’avancée. A quoi diable cela servait-il, ou avait-il servi ? L’unique façon de le savoir était d’y pénétrer.
Arrivés aux pieds du bâtiment à la décrépitude certaine, on se concerta.


On ne va pas tous y monter, c’est peut-être dangereux ou impraticable. Je vais y aller avec Jess et Julie, si vous n’y voyez pas d’inconvénients.

Cela rouspéta un peu, Darken voulant absolument les accompagner de même que les deux autres hommes et Owen tirait la tête en insistant pour qu’Océana soit de la partie. Force fut d’accepter tout le monde.

Longue fut l’ascension de ce mirador-phare. Des marches détruites ne leur facilitèrent pas la grimpette. Rien de particulier ne se présenta pour leur gâcher la route, Richard remarqua pourtant certains « graffitis » délavés sur les murs.

*Des signes, symboles ? En tout cas rien que je reconnaisse de prime abord…*

Le sommet de la tour rassemblait une machinerie très étrange pour Burton. Que dire de la tête du Grec face à cette multitude d’écrans, quadrants, fils en tous genres qui garnissaient la pièce. Owen et sa femme semblaient des limiers en quête de gibier. Le tobib recommanda aux autres de ne toucher à rien alors que lui-même furetait dans les coins.
Un œil avisé à ses compagnons habituels s’échangea. Pour une obscure raison Richard voulait qu’Océana et Jess soient l’objet d’attentions.


*Me méfie de ceux-là…*

Que se passa-t-il soudain ? Les écrans grésillèrent un bruit bizarre retentit.

Loulou ! qu’est-ce que tu as encore fait ? gronda-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jess Owen
Admin sadique
Admin sadique
avatar

Nombre de messages : 1619
Date d'inscription : 17/08/2008

Moi,et rien que moi !
Age du personnage et Profession: 30 ans; médecin
Diamants:
35368/100000000  (35368/100000000)
Inventaire Objets:

MessageSujet: Re: La découverte ( mission)   Sam 13 Fév - 13:03

Post MJ

Aussitôt que vous êtes montés, chacun fouille un peu les lieux des yeux ou du doigt malgré l’interdiction que je vous donne.
Il y a des cahiers poussiéreux aux écritures étranges, des graphiques et des formules mathématiques. L’ensemble est vieux ; imaginez une tour de contrôle. Par les vitres extérieures vous dominez un panorama saisissant.

Ordre de passage :

Miranda : tu racontes ta nuit puis ce que tu vois
Louis : tu sais quoi.
Julie : exprime-nous tes sentiments devant tout ça
Jess : idem
Achille : idem
Océana : idem
Hélène : idem
Sébastien idem.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La découverte ( mission)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La découverte ( mission)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Ordre de Mission
» Discours du PM lors de la Mission Economique Canada-Haiti
» NOTE D’INFORMATION Chef de Mission et Porte-parole pour l’OIF au GABON L

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: DELTA ::  :: Tours-
Sauter vers: